Le rêve de Jérusalem:Conversations avec Georg Sporschill sur la foi, les jeunes et l'Église de Carlo Maria Martini, Georg Sporschill

Le rêve de Jérusalem:Conversations avec Georg Sporschill sur la foi, les jeunes et l'Église de Carlo Maria Martini, Georg Sporschill
(Jerusalemer Nachtgespräche : über das Risiko des Glaubens)

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Spiritualités

Critiqué par Shelton, le 6 octobre 2012 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 63 ans)
La note : 9 étoiles
Visites : 1 733 

A lire sans préjugé !

Lire c’est, aussi, fait pour réfléchir, pourquoi pas pour se laisser questionner par les grandes énigmes de l’histoire de l’homme : Dieu, la vie, la mort… Oui, ce sont bien là que se jouent les grands enjeux, quelles que soient les réponses que chacun donne aux questions. Pour répondre, nous avons besoin de plusieurs éclairages. La philosophie, la littérature, la théologie, les sciences… nous aident à cheminer. C’est dans ce cadre-là que je vous invite à lire ce livre-entretien avec le cardinal Carlo Maria Martini.

Le cardinal Martini était il y a encore peu un papabile, c’est à dire un homme qui aurait pu être appelé à la fonction de pape dans l’église catholique. Pour cela il aurait fallu, reconnaissons-le, un collège électeur moins traditionaliste et conservateur que celui qui a porté le cardinal Ratzinger vers le haut de l’Eglise. Soit, mais cela n’enlève rien à Martini et il est toujours profitable de l’écouter. Il est d’une grande sagesse, intelligence fine et d’une humanité indiscutable… On peut même regretter qu’il ne soit pas pape, ça changerait certains regards sur l’Eglise…

Après avoir été archevêque de Milan durant plus de vingt ans, il a décidé de se retirer à Jérusalem, sur la terre qui avait reçu en son temps Jésus, sur une Terre Sainte qui est maintenant tiraillée entre trois religions monothéistes…

Dans cet ouvrage, il répond aux questions d’un aumônier de jeunes. On est loin des discours trop théoriques et désincarnés. Tout le monde peut s’y retrouver, comprendre. Pas besoin de dictionnaire, pas besoin de notes en bas de page et c’est probablement pour cela que j’ai aussi beaucoup aimé le lire. J’avais l’impression que Carlo Maria Martini me parlait à moi… c’est un peu égocentrique mais c’est exactement le sentiment que j’avais…

L’entretien est divisé en grands chapitres : ce que porte une vie, le courage de décider, gagner des amis, en confiance avec Dieu, apprendre l’amour, pour une Eglise ouverte, lutter contre l’injustice…

Chez lui, les mots sont importants mais je ressens la même sérénité que j’avais décelée chez Mgr Gaillot que j’ai rencontré quelques fois et que j’ai beaucoup lu. Etre aimé d’un Dieu en qui ils ont une totale confiance, leur donne une ouverture, une écoute, une empathie que beaucoup d’hommes de religion devraient copier, s’ils en ont les capacités…

Quelques phrases glanées, c’est un peu réducteur, mais peuvent vous donner envie d’ouvrir ce livre : …faire l’expérience de Dieu est la chose la plus facile et, en même temps, la plus importante dans la vie. Je peux faire son expérience dans la nature, les étoiles, dans l’amour, dans la musique et la littérature, dans la parole de la Bible et de bien autres manières encore. C’est un art d’être attentif, un art qu’il faut apprendre au même titre que l’art d’aimer ou l’art de réussir ses travaux… les amis sont un don… Ni les illusions ni les interdictions ne permettent d’obtenir une avancée positive… L’Eglise doit élaborer une nouvelle culture de la sexualité et de la relation…

Il parle aussi politique, injustice sur la planète, responsabilité de l’homme pour construire une paix durable…

Ce cardinal que certains ont nommé le cardinal préservatif ouvre son cœur en toute liberté et on se prend à rêver… et s’il était devenu pape …

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: Le rêve de Jérusalem:Conversations avec Georg Sporschill sur la foi, les jeunes et l'Église

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Le rêve de Jérusalem:Conversations avec Georg Sporschill sur la foi, les jeunes et l'Église".