22/11/63 de Stephen King

22/11/63 de Stephen King
(11/22/63: A Novel)

Catégorie(s) : Littérature => Fantasy, Horreur, SF et Fantastique

Critiqué par Chéry, le 5 février 2012 (Québec, Inscrite le 27 août 2006, 38 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 8 étoiles (basée sur 32 avis)
Cote pondérée : 8 étoiles (169ème position).
Discussion(s) : 1 (Voir »)
Visites : 8 908 

Et qu'arriverait-il if...?

En gros, c'est l'histoire d'un jeune professeur d'Anglais qui se fait proposer par son ami malade d'aller sauver John F. Kennedy. Al (l'ami) est atteint d'un cancer et affirme à Jake (jeune prof) qu'il a trouvé un trou dans le temps qui le ramène toujours à la même date : le 9 septembre 1958 et ce à même l'entrepôt de son restaurant. Qu'Al sait qu'il est en mesure de changer le passé, de sauver le président Kennedy. Mais qu'étant donné qu'il est atteint du cancer, que ce dernier est dans sa phase terminale, Al se doit de donner sa mission à quelqu'un de confiance. Il confie son plus grand secret à Jake et lui affirme que Jake est le seul qui peut amener à terme le sauvetage de Kennedy.

C'est à ce moment que la vie de Jake change du tout au tout.

Le livre est sorti en version originale anglaise le 22 novembre 2011. Il n'est pas encore sorti en français. Toutefois, il vaut le détour, pour ceux et celles qui veulent absolument lire la plus récente oeuvre de Stephen King. Pour les autres, ça vaut l'attente. Stephen King fait vraiment attention aux détails (le passé qui ne veut pas se faire changer, l'effet papillon, etc) et tout s'enchaine à la perfection. Un gros plus à ce livre.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Un bon moment de lecture

10 étoiles

Critique de Flo29 (, Inscrite le 7 octobre 2009, 45 ans) - 3 août 2017

Et quel moment puisque pour une fois j'ai mis plus de 15 jours à le lire. Malgré quelques longueurs, l'histoire est passionnante et l'on apprend beaucoup de choses sur la société américaine de l'époque. J'ai aimé l'histoire entre Sadie et Georges/ Jack et l'idée de départ est vraiment excellente.
A dévorer sur les plages.

Bof ! Bof !

4 étoiles

Critique de Hexagone (, Inscrit le 22 juillet 2006, 46 ans) - 12 mai 2016

Assez déçu par ce livre.
Comme beaucoup de monde j'ai adoré King dans ses grands ouvrages, là je n'y trouve pas mon compte.
C'est gentillet, calibré pour les lecteurs du monde entier mais il manque le sel des autres grands livres de l'auteur.
Seule la fin est du niveau de King qui m'a par ailleurs enchanté sur d'autres livres et je continuerai à lire cet auteur en dépit de ce trou d'air dans sa bibliographie.
Dispensable, mais loin d'être nul.

Prenant!

9 étoiles

Critique de Gabri (, Inscrite le 28 juillet 2006, 31 ans) - 30 avril 2016

Plus de 1000 pages avalées en 15 jours, pour moi ça veut déjà tout dire. C'est un roman rempli de rebondissements et de péripéties qui font qu'on veut toujours connaître la suite. Le tout est parcouru d'une sympathique histoire d'amour et saupoudré d'éléments mystérieux qui donnent vraiment du goût à cette lecture. Il y a tout l'aspect historique aussi qui vaut vraiment le détour. Je ne m'étais jamais vraiment intéressée à cette période de l'histoire des EU ni à l'assassinat de JFK (honte à moi) et c'est toujours fort agréable se sentir qu'un roman qu'on lit pour le plaisir éveille notre intellect. Je ne veux pas trop en dire pour préserver votre plaisir de lecture, mais vraiment, c'est un livre qui m'a donné envie de le ressortir dès que j'avais un moment de libre et qui m'a vraiment intéressée à cette période de l'histoire. Disons que j'ai passé 15 jours en 1958-1963, avec Stephen King et internet!

Waouw!

10 étoiles

Critique de Chris (Bruxelles, Inscrite le 30 décembre 2003, 44 ans) - 15 février 2016

Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un Stephen King et celui-ci était tout simplement incroyable. D'abord parce que ce n'est pas le registre habituel de King, et ensuite parce que cette histoire est vraiment bien ficelée du début à la fin. King a fait très attention aux détails historiques et l'idylle du héros avec Saddie le rend très attachant.
C'est une brique de plus de 1000 pages qu'on dévore rapidement. La leçon sur l'effet papillon et les conséquences du passé sur le présent est adroitement glissée au fil des pages.
Un roman historique au goût du jour et passionnant.

Censuré

4 étoiles

Critique de Superhuman (, Inscrit le 8 janvier 2014, 24 ans) - 21 décembre 2014

Autant j'ai aimé les King délirants (et paraît-il très cocainés) du début des années 80; autant, une fois de plus, ce personnage de gros puceau incollable de 22/11/63 me laisse étrangement froid... Moralité, la drogue n'enlève rien au talent mais ce qui est surtout surprenant dans un récent bouquin de cet auteur c'est comment et pourquoi de tels niaiseries peuvent plaire au populo.

Je pensais quand même qu'à notre époque les masses étaient moins perméables à la propagande et adoraient des trucs davantage sensés - bons quelque part entre les lignes donc, malgré l'avis de quelques mécontents chroniques - mais non, ce livre est totalement c** sur les bords et aussi empli d'idées gentillettes que n'aurait pas renié Barbara Cartland.

Tant et si bien nul que ça commencait pourtant pas si mal. Désolé bonnes gens.

Excellent

9 étoiles

Critique de Vigneric (, Inscrit le 26 janvier 2009, 48 ans) - 19 décembre 2014

J'ai adoré !
Tout : L'idée originale, l'histoire, le style, les personnages....
Ah non justement tous les personnages : Je n'ai pas trop aimé le(s) personnage(s) de "Carton Jaune", je pense que ça aurait été mieux si Jake avait compris tout seul...
Mais bon, ce n'est qu'un tout petit défaut par rapport à l'ensemble qui est excellent !

Grosse déception

4 étoiles

Critique de Tetef (Tarare, Inscrit le 24 février 2013, 44 ans) - 24 novembre 2014

La publicité du livre lors de sa sortie en France avec la présence de l'auteur dans les émissions et le sujet combien ambitieux de l'assassinat de JFK a aiguisé ma curiosité.

Le début du livre pose le personnage et les principes du voyage dans le temps et on se prend au jeu et à l'enjeu de l'aventure que va vivre le héros.

Finalement, l'auteur achève le livre avec intelligence et réussit un final à découvrir.

En revanche, le milieu du livre nous fait longuement voyager dans la fin des années 50 et le début des années 60. Que c'est long et ennuyeux. A part deux ou trois anecdotes réjouissantes, on peut aisément survoler 400 pages dont il ne reste rien.

Le meilleur King depuis longtemps

9 étoiles

Critique de AmauryWatremez (Evreux, Inscrit le 3 novembre 2011, 48 ans) - 5 novembre 2014

Autant les précédents livres de Stephen King avaient largement tendance à sombrer dans les défauts habituels de l'auteur, délayage sur des dizaines de pages de péripéties sans intérêt, sentimentalisme mièvre et parfois un rien niais ; autant ce livre pourtant aussi long que les derniers opus est passionnant d'un bout à l'autre pour le traitement du genre fantastique, King reste un conteur diabolique et d'une grande efficacité. Il n'y a rien de trop, aucun mot inutile dans ce livre d'une grande densité qui est présenté comme le témoignage de son étrange voyage dans le temps d'un professeur de Lettres, Jake Epping, se sentant très mal dans notre époque. Il y a un peu des livres de Jack Finney dans les thèmes de « 22/11/1963 », l'auteur de « L'invasion des profanateurs de sépulture » et aussi du très beau « Voyage de Simon Finley » et du nostalgique « La pièce d’à côté ». On songe aussi à « Quelque part dans le temps » de Richard Matheson.

La couverture est trompeuse, ce n'est pas l'assassinat de Kennedy le thème principal du roman mais les grandioses années 60, leur complexité, leur richesse, leurs aspects plus sombres dans des détails à première vue triviaux comme les toilettes réservées aux noirs ainsi qu'il l'évoque, comme les plus lumineux et les plus sympathiques : une plus grande confiance en l'autre, l'absence de paperasserie intrusive, l'art de vivre plus sain sans pour autant obéir bêtement aux diktats hygiénistes. Il raconte aussi l'Amérique très loin des clichés habituels, une Amérique extrêmement disparate avec des accents très différents du Maine au Texas en passant par la Floride ce qui laisse à penser au lecteur que malgré l'avalanche de films, de séries, de chanteurs US, nous ne connaissons rien à cette nation ou si peu de choses.

Un ami de Jake Epping va mourir bientôt, Al Templeton, le propriétaire d'un « dinner » à l'ancienne que Jake Epping fréquente assidûment pour sa cuisine ne se préoccupant pas une seconde des cinq fruits et légumes quotidiens. Il lui confie un secret, la porte de sa remise donne sur l'année 1958 sans qu'il ne s'explique pourquoi. Il va souvent dans le passé dont il ramène différentes choses, et s'est même enhardi à sauver une petite fille d'un accident de chasse terrible dont il se souvenait avoir entendu parler dans sa jeunesse, son but ultime étant de sauver le président Kennedy de son assassinat à Dallas pensant que cela changera l'histoire des États-Unis, mais Al a un cancer incurable et souffre le martyre. Jake fait un premier voyage, puis un deuxième où il manque de mourir, croisant à chaque fois un ivrogne étrange qui semble avoir conscience de son voyage dans le temps. Al se suicide pour forcer la main de Jake, le « dinner » étant bientôt vendu à un promoteur immobilier, qui s'en va dans le passé sans grand espoir de retour.

Jake, qui se fait appeler Georges Amberson, comprend vite que le passé résiste et qu'il est difficile de le changer. Il arrive cependant à sauver toute une famille d'un père assassin, habitant Derry, la ville de « Ça », une des trois villes des romans de l'auteur, avec Bangor et Castle Rock, ce qui permet à King de raconter ce qui s'est passé avant son précédent roman, comparant Derry à Dallas. « Georges Amberson » garde toujours sa « mission » à l'esprit, devant attendre cinq ans en vivant sur le pécule que Al lui a laissé en monnaie d'époque, et alors qu'il pourrait continuer à vivre dans le passé et y être heureux, il enseigne de nouveau les Lettres à des élèves que cela passionne, contrairement à leurs descendants de 2014 surtout préoccupés par la possession du dernier gadget électronique à la mode, et tombe amoureux d'une jeune femme dont la beauté est à l'inverse de celle à l'honneur à notre époque (anorexique à peine pubère qui fait la gueule). Le directeur du lycée lui fait confiance sur son travail sachant très bien que « Georges » ne s'appelle pas ainsi et qu'il ne vient pas du Wisconsin mais comprenant qu'il a beaucoup de choses à donner aux élèves.

Jake finira par s'apercevoir qu'au fond il est peut-être passé à côté de sa vie...

Bien entendu, celles et ceux qui ont lu ce livre me diraient qu'il y a bien d'autres choses à dire. Certes, mais le but de ce petit texte est de donner envie de le lire et non de le « spôler » selon le terme en usage sur Internet, réseau des réseaux dont Jake Epping comprend la profonde vacuité et inutilité, à de rares exceptions, raisons pour lesquels ami lecteur je ne vais certainement pas te révéler la fin, douce amère comme souvent chez King, ni l'explication de la possibilité des voyages dans le temps, à toi de faire l'effort de lire ce roman...

Le génie Stephen King a encore frappé

10 étoiles

Critique de MAGGUIL (, Inscrite le 22 février 2008, 37 ans) - 11 mai 2014

Aucune fausse note dans ce retour dans le passé, tout est ficelé au poil. Stephen King emploi ici un sujet sur le voyage dans le temps maintes fois utilisé et pourtant il nous plonge dans cette histoire de manière innovante. On est accroché à ce livre sans pouvoir penser à autre chose, on n'a pas envie qu'il se termine et pourtant on le lit à la vitesse de la lumière.
Je pense que Stephen King nous délivre ici l'un de ses meilleurs romans et j'ai la chance d'avoir pu justement le faire dédicacer personnellement par Stephen King.

Des qualités inattendues

7 étoiles

Critique de Elko (Niort, Inscrit le 23 mars 2010, 41 ans) - 4 mai 2014

Plus qu'un voyage dans le temps c'est une immersion dans le temps que nous propose Stephen King. Comme si l'intrigue du roman n'était qu'un prétexte pour se plonger dans les sixties, car on sent une grande nostalgie de l'auteur pour cette période.

Le roman alterne les passages où Jake se donne activement à sa mission et ceux où il est contraint d'attendre la survenue des événements et donc contraint de vivre une vie "normale" dans l'Amérique des années 60. Étonnamment Les périodes "d'attente" sont pour moi plus abouties que celles "d'action". Peut être parce que l'écriture y est plus personnelle et plus touchante, peut être parce que les personnages ont pris le pas sur l'intrigue elle-même.

Je craignais de lire un énième ouvrage sur les voyages dans le temps, avec les mêmes problématiques et les mêmes déceptions quant aux incohérences et manœuvres élusives quasi inévitables dans cette thématique. Finalement l'ensemble se tient plutôt bien, cerise sur le gâteau.

Malgré une intensité qui s’essouffle parfois, malgré un pré-final un peu convenu, Stephen King livre un roman prenant dont les plus grandes qualités ne sont pas forcément celles auxquelles je m'étais attendu.

très bon

9 étoiles

Critique de Guillaume35 (Argentre Du Plessis, Inscrit le 2 octobre 2013, 45 ans) - 8 mars 2014

c'est le premier Stephen King que je lis et Je ne m'attendais pas à ça. J'ai été agréablement surpris, surpris par l'écriture et cette histoire de voyage dans le temps qui nous captive. Entre ces allers retours du présent au passé on s'attache aux personnages et à ce Georges Amberson
Bref pour une première j'ai adoré

J'ai pas accroché !

3 étoiles

Critique de Daoud (LYON, Inscrit le 8 février 2011, 42 ans) - 11 janvier 2014

Ce n'est pas mon premier King, ni certainement mon dernier mais celui-ci n'est pas pour moi le meilleur : d'ailleurs je n'ai pas pu aller jusqu'au bout.
Je l'ai trouvé beaucoup trop long et surtout pas assez trépidant.
J'ai bien peur que le scénario de la remonté dans le temps n'ai pas réussi à l'auteur qui passe, à mon goût, beaucoup trop d'énergie à asseoir son thème dans des vérités historiques des années 50/60. Avec des "A comme la vie était belle en ce temps là..." Cette moralité sous-jacente empêche l'histoire de se dérouler franchement et donne une longueur ennuyeuse au récit.
Malheureusement, son style littéraire est trop fade pour maintenir en suspens.

Pour ma part, aux amateurs de suspense-épouvante, je conseillerais plutôt l'inénarrable "Salem" ou plus proche de nous "Sac d'os" ... Mais 22/11/63 ne sert pas l'auteur, dommage.

Que dire...

10 étoiles

Critique de Floreflo1 (, Inscrit le 30 mars 2011, 22 ans) - 7 janvier 2014

Quelle histoire, j'en suis encore sur le cul !
On s'y croirait, nous avons l'impression nous aussi d'être partis dans le passé avec George et de l'avoir aidé à réaliser sa mission : Sauver JFK.
C'est une histoire tellement aboutie, c'est incroyable. On pourrait même croire que le voyage dans le passé est réel !
ça l'est ? Mystère, mais dans tous les cas, STEPHEN KING nous y fait croire de la 1ère à la dernière page.
Merci beaucoup pour ce formidable roman !
Et je le conseille à toute personne voulant lire STEPHEN KING pour la 1ère fois !

Génial, vraiment génial

9 étoiles

Critique de Didoumelie (, Inscrite le 5 septembre 2008, 45 ans) - 3 janvier 2014

Tout a été dit (ou presque) sur ce livre.

Ceci était mon premier livre de King, et certainement pas le dernier, loin de là !
Je découvre (mieux vaut tard que jamais) un écrivain qui est vraiment le maître du suspense, et qui arrive à rendre ses personnages crédibles tout autant que son intrigue haletante et passionnante.

Oui, il y a quelques passages assez longs qui auraient mérités d'être raccourcis, mais cela n'altère en rien à la qualité de ce gros pavé.


Attention donc, livre très addictif !

Même si j'ai fermé ce livre à regret, j'ai tout de même une consolation : tous les autres livres de Stephen King que je n'ai pas encore lus et qui m'attendent !

Le King est dans la place

8 étoiles

Critique de Lejak (Metz, Inscrit le 24 septembre 2007, 43 ans) - 22 décembre 2013

Y a pas de doute, King est un maître du page-turner.
Et quel beau coup que de sortir son livre pour le 50 ème anniversaire de la mort de JFK ...

Ce que j'ai trouvé génial, c'est la façon dont l'expérience vécue par le héros semble si réaliste, par contraste avec ce passage spatio-temporel surnaturel.
Car ce "22/11/1963" représente une somme incroyable de travail en recherches et documentation sur les mouvements politiques, les services secrets, les évènements et personnages qui gravitent autour de l'assassinat de JFK.

La mécanique du roman s'articule autour d'un objectif qui parait accessible : empêcher le tir de Lee Harvey Oswald, et d'une force inconnue et terrifiante qui s'y oppose, par tous les moyens.

Petites faiblesses du titre :
- quelques longueurs voulues par le scénario (dû à la date d'arrivée dans le passé distante d plusieurs années avec le fameux 22 novembre) et la volonté de contraster avec l'accélération des évènements au moment crucial du tir !
- une fin selon moi un peu ratée, à propos des conséquences sur le futur dont le passé aurait été modifié.

Néanmoins, un grand King.

Tout a été dit !

9 étoiles

Critique de Marsup (, Inscrit le 22 octobre 2009, 41 ans) - 4 décembre 2013

Tout a déjà été dit à propos de ce superbe roman.
Du suspense, de l'émotion, de la culture et une fin à laquelle je ne m'attendais pas !

Après des années d’errements, King est de retour et cela fait plaisir à lire.

Seul bémol (attention SPOILER) :
Cette vision du futur, non expliquée (effet papillon non décrit et difficile à envisager même avec une bonne imagination), et beaucoup trop sombre (on se croirait dans Blade Runner).

Magistral !

10 étoiles

Critique de Martell (, Inscrit le 27 février 2004, 64 ans) - 9 novembre 2013

Le thème abordé ne m'emballait pas trop, j'ai jamais trop apprécié les voyages dans le temps que ce soit en livre ou en film, mais ici, wow! Quelle maîtrise pour nous présenter petit à petit un angle différent et surprenant de vivre quelques instant un demi-siècle en arrière et ce sans jamais tomber dans le ridicule. La vie de ce prof blasé et peu émotif va prendre une certaine vigueur après sa première expérience qui consiste à traverser une faille du continuum temps dans la pièce étrange du commerce d'un vieil ami mourant. Ça fait curieux de décrire de façon aussi maladroite après avoir refermé un roman d'une telle ampleur. Parce que S.King lui est capable de faire vivre les détails et de rendre crédible ce que notre intellect pourtant repousse.
Après quelques pages de doutes, on se transporte pour de bon en 1958, et Jake, le prof qui se trouve alors une nouvelle identité pour s'installer dans une petite ville du Texas devra vivre l'espace de quelques minutes, 5 ans dans le monde réel de cette année-là. Et la magie s'installe avec une histoire d'amour sublime et une mission quasi impossible qu'il devra tenter. Ah là là, mais toute cette atmosphère, ce quotidien plus vrai que le nôtre c'est renversant. Formidable moment de lecture assuré.
Même si j'avais beaucoup aimé Dôme et son côté un peu trash, ici c'est un tout autre niveau, vraiment cet auteur n'en finit pas de surprendre. Et la bonne surprise c'est que le dénouement sera aussi surprenant que magnifique. Je le recommande même aux plus sévères critiques de cet auteur pour peu qu'il reste un bon esprit idéaliste en eux. J'ai pensé à vous en lisant les deux derniers chapitres.

L'histoire d'une panne de lecture..

8 étoiles

Critique de Paofaia (Moorea, Inscrite le 14 mai 2010, - ans) - 16 octobre 2013

Stephen King, pour moi, c'était des histoires très gores et absolument terrifiantes de tombes d'où sortaient les morts, etc, et, à part Dolores Claiborne que j'avais bien aimé, je m'étais dit, jamais plus.
Et puis.. fatigue, panne de lecture, et, comme à d'autres je vois, on m'offre ce livre..
Un.. pavé, je me dis que c'est mal parti.. En plus, je le sais , quand même, que Kennedy est mort!
Début, pour faire plaisir, un brin laborieux, puis de moins en moins.. et après, plus de son, plus d'images, ne me dérangez sous aucun prétexte..
Kennedy est toujours mort, mais depuis, j'ai lu Dôme.. et je relirai Stephen King, il est très fort!

Retour vers le passé

8 étoiles

Critique de Marvic (Normandie, Inscrite le 23 novembre 2008, 59 ans) - 13 octobre 2013

Comme beaucoup, les deux premiers chapitres ne m'ont pas passionnée d'emblée. Le thème d'une porte temporelle ouvre tellement de possibles, que je trouvais à l'histoire un goût de déjà-vu (lu).
Mais le talent de l'auteur y a, dès la fin du deuxième chapitre, ajouté une originalité et une force qui m'ont rapidement conquise.
On est pris dans ce étrange voyage, en empathie avec un héros en proie au doute ou amoureux...
Avec aussi un grand plaisir aussi à "revivre" ces années de notre enfance avec le regret inhérent au passé.
Si j'ai apprécié certaines trouvailles linguistiques comme le verbe "glory-alléluïer", j'ai moins aimé la suppression du "ne" dans les phrases négatives. Était-il nécessaire de faire parler le héros, professeur, de cette manière ?

Mais Stephen King fait une nouvelle fois preuve de son talent: de l'humour: (la réaction de Sadie quand il lui confie la présidence d'un "nègre"!), du suspense, du fantastique, de l'humain...
Sans nul doute, un roman un peu long (et un peu lourd) où, à mon avis, certains rebondissements n'étaient pas indispensables mais encore une fois beaucoup de plaisir à cette lecture.

Un voyage dans le proche passé , et un jeu d'Histoire Fiction

10 étoiles

Critique de Nav33 (, Inscrit le 17 octobre 2009, 69 ans) - 9 septembre 2013

Quel talent pour entraîner le lecteur sur 900 pages d’une histoire totalement invraisemblable et nous faire partager intimement l’expérience de son héros et nous communiquer une empathie avec des personnages historiques et de fiction
Le plaisir est sans doute maximal pour les lecteurs américains nés dans les années 50 .
Le décalage dans le temps est en effet particulièrement intéressant. Il ne s’agit plus comme dans d’autres récits de voyage dans le temps d’être projeté au milieu des dinosaures ou du moyen Age , mais dans une époque proche , mais psychologiquement très différente.
J’aimerais bien lire un remake à la française (existait-il déjà un équivalent ?).

Le 2ème grand aspect est la réflexion sur l’enchaînement des causes et des effets en cascades qui peuvent s’avérer imprévisibles (l’effet papillon). Quelques allers et retours présent-passé permettent au héros de constater les effets de ses actions ou même de son simple passage dans le passé. Les règles du jeu comprennent le fait qu’à chaque fois le compteur est remis à zéro , c'est à dire que les effets du précédent passage dans le passé sont annulés (ou selon une autre interprétation que s’est créé un nouvel univers parallèle avec une nouvelle version de l’Histoire) . Je laisse au futur lecteur la surprise de découvrir si finalement on évitera l’assassinat de JFK et les conséquences éventuelles .

Absolument génial!

10 étoiles

Critique de Palmyre (, Inscrite le 15 avril 2004, 55 ans) - 6 septembre 2013

Ce livre est l'un de mes préférés de Stephen King!
Je suis fan des histoires de voyages temporels et aussi des années 50 et 60. Je me suis donc trouvée tout à fait à l'aise dans ce roman.
On ne s’ennuie pas une seconde tout au long du livre. Je le relirai sans aucun doute avec beaucoup de plaisir. J'aurais bien aimé être à la place de Jake Epping (du moins à certains moments!). Je le conseillerais aussi (si je puis me permettre) aux lecteurs n'ayant jamais approché Maître King.
C'est le meilleur roman que j'aie lu ces derniers temps (et je lis beaucoup!).

Un grand cru malgré quelques longueurs.

8 étoiles

Critique de Sotelo (Sèvres, Inscrit le 25 mars 2013, 34 ans) - 19 juin 2013

Un excellent livre que le dernier Stephen King. Mais bien au-delà de l'histoire du voyage dans le temps et du sauvetage de Kennedy, ce livre est surtout un vrai portrait de l'Amérique des années 50-60 que l'auteur semble évoquer avec une nostalgie touchante (n'oublions pas que Stephen King est né à cette période). Et puis il y a cette histoire d'amour magnifique, sûrement la plus belle que Stephen King ait écrite, qui fait qu'on repense souvent à Jake et à Sadie, même après avoir refermé le livre. En conclusion, un grand livre d'un très grand auteur qui n'a pas fini de nous surprendre, malgré quelques longueurs.

Le passé est tenace !

10 étoiles

Critique de Monde imaginaire (Bourg La Reine, Inscrite le 6 octobre 2011, 44 ans) - 15 mai 2013

Pour tout vous dire, je n’aurais pas forcément acheté ce livre alors que j’adoooooooooore Stephen King. Je m’explique :
1) Je l’avais vu à la librairie et après l’avoir soupesé en direct live je me suis dit que je risquais d’y laisser mes petits poignets … ou alors il me fallait attendre la sortie en poche
2) Je trouve la couverture du livre super moche (par contre la qualité du papier ! Waouh c’est du velours, on a l’impression de toucher des fesses de bébé tellement c’est doux !!!)
3) Le thème ne m’emballait qu’à moitié parce que j’avais peur que ce voyage dans le temps ne soit qu’un bis repetita de plusieurs livres, films ayant déjà traités ce thème. Et puis j’avais peur de m’embarquer avec une autre théorie du complot autour de la mort de Kennedy. Les complots, c’est pas trop ma tasse de thé.
Vous l’aurez compris donc pas plus emballée que ça mais voilà le sort en a décidé autrement car mon petit mari chéri l’avait à peine aperçu qu’il a décidé de m’en faire cadeau.
Et le sort a été favorable !!!
Quel pied mes enfants !
Alors oui la couverture du livre est moche mais cette histoire est tellement belle par son humanité, par sa générosité, par tous ces personnages principaux ou pas qui font de ce livre un très bon cru.
J’ai ri (punaise qu’est-ce qu’il est drôle parfois ce Stephen), j’ai aussi pleuré à gros bouillons d’ailleurs rien que d’y penser je pleure encore, alors je vais sécher mes larmes si vous le permettez.
J’ai adoré faire la connaissance de George/Jake, de Deke, de miss Mimi, de miss Ellie, d’Al et surtout de l’adorable Sadie (quelle magnifique que dis-je sublime histoire d’amour de celles qui font briller les yeux et qui accélèrent le cœur). Ils vont vraiment me manquer.
J’ai aussi beaucoup aimé ses clins d’œil à Derry, à Ça et à un certain clown qui tue les enfants. Ça vous rappelle quelque chose hein ???
Un petit coup de mou est tout de même à noter vers la moitié du livre, de nombreuses répétitions et descriptions mais c’est un peu inhérent à la mission de George Amberson et on se retrouve un peu comme lui, bloqué dans le couloir du temps.
Je me remets tout doucement de ma double tendinite des poignets et de toutes les émotions provoquées par ce livre puissant et magnifique.

bout d'ficelle

6 étoiles

Critique de Pytheas (Pontoise - Marseille, Inscrit le 5 avril 2012, 52 ans) - 13 mai 2013

Mon premier Stephen King, j'ai donc bien peur d'être passé à côté de certaines références de l'auteur à son oeuvre, clins d'oeil réservés aux initiés. Même si j'ai tout de même vu (en partie) les références à "ça" dont j'avais vu le téléfilm il y a quelques années.
J'avoue ne pas partager l'enthousiasme de certaines autres critiques, j'ai trouvé le début poussif et des longueurs dans la partie centrale du roman autant dire que j'ai eu un peu de mal. Pourtant, sans être enthousiaste, on arrive, Cahin-caha, à garder un oeil curieux sur le déroulé des évènements. C'est plutôt bien écrit, mais parfois on a quand même envie d'accélérer le balancier du temps.
Toutefois, S.King parait très bien documenté, sur la période (pas si ancienne) et sur le personnage de L.H.Oswald ce qui donne un relief certain à ce roman.

Très bon King

7 étoiles

Critique de Krys (Haute-Savoie, Inscrite le 15 mars 2010, 34 ans) - 10 mai 2013

... mais pas le meilleur pour moi ! Pour cause, beaucoup de longueurs vers le milieu du récit. Mis à part cela, c'est un superbe roman avec un récit bien ficelé qui accroche le lecteur et des personnages attachants.
Voyage dans le temps original !

Passage à vide

6 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 47 ans) - 3 mai 2013

« Dôme » devait être mon dernier livre de Stephen King. Mais difficile de résister quand on est un fidèle lecteur comme moi. Surtout qu’une histoire de voyage dans le temps est assez rare chez l’auteur. Ajouter à cela la très belle couverture des éditions Albin Michel composée de coupures de journaux relatant l'affaire de Dallas selon deux réalités alternatives...

J'ai trouvé le début de ce « 22/11/63 » pas mal. Sans être surprenant, il y a de bonnes idées. Ainsi, à chaque voyage dans le passé, il est toujours 11H58 le matin du 09 septembre 1958. De même, chaque voyage est toujours le premier. Et le temps écoulé dans le passé (un an ou dix ans) ne dure que quelques minutes en 2011. Cependant, dès le départ, on comprend que l’auteur s’intéresse peu à JFK. Tout comme son héros qui pour un américain est plutôt ignorant des détails de l'assassinat du Président. Il y a un peu tromperie sur la marchandise. Heureusement, les actions réparatrices de notre voyageur temporel sont suffisamment émouvantes pour toucher le lecteur (s’agissant de jeunes victimes…). Même si l’auteur utilise ses artifices habituels pour nous apitoyer (le copain cancéreux…).

Hélas, à partir de l’installation du personnage principal à Jodie, je me suis ennuyé ferme. Pire, après cent cinquante pages sur la vie d’un professeur dans une petite ville américaine, ses rituels d’intégration, ses fêtes locales et l'organisation de pièces de théâtre, j’ai baissé les bras.

Après un blocage de deux semaines à la page 517 (une première pour moi !), j'ai repris la lecture du roman. Le récit s'accélère enfin. Le héros s'intéresse à Oswald, sa petite famille, ses fréquentations etc. Bref, à sa mission d'origine. Et Sadie, son amour de l'époque, refait son apparition... De quoi continuer à lire le roman d'une traite. Il est d'ailleurs difficile de rester insensible aux dernières pages du livre. Seulement, j'ai peiné pour en arriver là (lassitude de ma part à lire du King ?).

Le retour du Roi

10 étoiles

Critique de Killing79 (Chamalieres, Inscrit le 28 octobre 2010, 38 ans) - 28 avril 2013

A aucun moment durant ces plus de 900 pages, je ne me suis ennuyé, tant ce roman est dense et bien mené. Outre la part fantastique du voyage dans le temps, Stephen King nous propose un roman sur une période qu'il nous présente comme charnière de l'Histoire. Derrière cette oeuvre, on peut reconnaître un énorme travail de documentation et d'imprégnation de l'atmosphère et des mentalités de ces années. C'est alors une véritable plongée dans l'Amérique de la fin des fifties que nous propose l'auteur. Pour ce faire, il ne tombe que rarement dans la caricature de la comparaison passé/présent: pas de "c'était bien mieux avant" ou de "c'est bien mieux aujourd'hui", mais juste un constat spectateur des différences entre deux mondes qui n'ont plus grand chose en commun. Enormément de thèmes sont abordés, des plus innocents aux plus grinçants mais Stephen King ne se permet en aucun cas d'être moralisateur.
Sachant comme souvent allier un scénario original, de grandes phases d'immersion et de bonnes scènes d'action, il nous attrape et ne nous lâche plus.
Travail et talent: du très grand KING!

KING IS BACK!!!!

10 étoiles

Critique de Darkvador (Falck, Inscrit le 1 février 2012, 50 ans) - 14 mars 2013

Que dire, le meilleur roman de Stephen King! y a tout: des joies, des peines, de l'amour, des drames et du bonheur. On dirait même qu'il vient de faire son dernier roman, comme un testament; Un joli clin d'oeil pour les fans. Le héros Jack Epping y croise les héros ados d'un autre de ses livres "ça"! On se prend d'affection pour tous ces gens ordinaires dont il va changer la vie, on a peur pour eux, sans oublier les années 50/60 qu'il décrit on ne peut mieux. On est pris dans l'action quand le moment fatidique de l'assassinat de Kennedy approche, on est sidéré de voir comment le monde a changé en ayant évité le drame, car le temps, tel un croquemitaine ne se laisse pas faire, il y a toujours un prix à payer. A-t-on le droit de changer la vie d'une personne pour une autre? Stephen King nous donne la une belle leçon sur les conséquences de changer l'avenir. Bref ce roman est tout ça à la fois. En plus Stephen King nous narre une des plus belles histoires d'amour spatio temporel et la plus improbable. Cerise sur le gâteau la fin!! Sans doute la plus géniale, la plus belle qu'il ait écrite. même si l'idée vient de son fils:) Et je ne peux pas, pour finir, m'empêcher de citer Einstein: " ce n'est pas le temps qui passe, c'est nous qui passons dans le temps"

The king is back

8 étoiles

Critique de Ndeprez (, Inscrit le 22 décembre 2011, 41 ans) - 13 mars 2013

Quel pavé ! + de 930 pages , le lecteur en a pour son argent... Voila bien longtemps que je n'avais pas lu un S King et je ne fus pas déçu. Un citoyen lambda décide afin d'honorer une promesse faite à un ami mourant de remonter le temps et d’éviter l'assassinat de JF Kennedy. L'histoire est très richement documentée , les personnages très fouillés et pour certains très attachants. "L'effet papillon" est parfaitement expliqué et en s'attaquant au "mythe JFK" le King tenait là une superbe trame.
C'est un excellent roman peu adapté pour être emmené à la plage ou en gare (vive la liseuse) mais je regrette toutefois certaines longueurs , le recours fréquent aux parenthèses (dont j'use également mais je ne suis pas écrivain) et quelques réflexions un peu trop nostalgiques (c’était mieux avant , tout était moins cher, de meilleure qualité , les voitures étaient de vraies voitures , les gens avaient une meilleure mentalité etc...)

Monumental

10 étoiles

Critique de Bookivore (MENUCOURT, Inscrit le 25 juin 2006, 35 ans) - 10 mars 2013

Un des meilleurs romans de King. Une claque monumentale de plus de 900 pages qui se lisent d'une traite (je l'ai lu en deux jours, véridique ! Faut dire que je lis vite en général, mais là, c'est mon record, je pense, si on excepte "Dôme" que j'avais lu en 5 jours). Passionnant de bout en bout, avec énormément de détails qui crédibilisent totalement cette histoire pourtant fantaisiste de voyage dans le temps.
Un vrai chef d'oeuvre.

Excellentissime

10 étoiles

Critique de Marlène (Tours, Inscrite le 15 mars 2011, 40 ans) - 7 mars 2013

Quel livre ! Un très bon , très grand cru ce Stephen King ! Je trouve que la traduction française a mis bien du temps , par contre, je l'ai lu en anglais il y a plus d'un an ! Je me souviens d'une très bonne lecture , d'un livre qui me 'poursuit' même après l'avoir fermé , je me posais des questions et j'en rêvais même ;)
J'ai beaucoup aimé Jake et j'ai été émue par l'amour de Jake avec Saddie , et si JFK n'avait pas été assassiné ? J'ai aimé voir Jake dans un autre siècle , dans un autre 'monde' et le suivre traquant Oswald . Jake doit apprendre les codes de l'époque et il vit en sous-marin dans un passé révolu , quand il tombe amoureux tout se complique ...
Très bien écrit , la fin originalement n'aurait pas dû être celle-ci mais son fils Joe Hill lui a suggéré celle-ci , qui est très bonne . Tout se lit sans déplaisir , avec un immense plaisir et on vit avec bonheur dans les années 60's

Forums: 22/11/63

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Stephen King : lieux et personnages communs 15 Kalie 19 février 2016 @ 05:17

Autres discussion autour de 22/11/63 »