Cités Obscures (Les), tome 10 : La théorie du grain de sable (tome 1) de Benoît Peeters (Scénario), François Schuiten (Dessin)

Cités Obscures (Les), tome 10 : La théorie du grain de sable (tome 1) de Benoît Peeters (Scénario), François Schuiten (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Sci-fi & fantastique

Critiqué par Shelton, le 14 novembre 2009 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 64 ans)
La note : 10 étoiles
Moyenne des notes : 9 étoiles (basée sur 7 avis)
Cote pondérée : 7 étoiles (1 369ème position).
Visites : 3 834 

Une très grande bande dessinée...

Il y a des séries dont l’existence est avérée par un ou plusieurs personnages récurrents comme peuvent l’être Astérix et Obélix, Tintin et Milou, Gaston, Boule et Bill… Il y a d’autres séries dont l’attache existentielle réside dans un lieu comme Tendre Banlieue. Dans le cas spécifique des « Cités obscures » de Schuiten et Peeters nous sommes dans une situation plus difficile à cerner. Certes, il y a des villes comme Samaris, Armilia, Brüsel… mais aussi des lieux plus intimes comme un atelier de fabrication d’un journal, une bibliothèque… des personnages qui reviennent au gré de la fantaisie ou de l’imagination des auteurs comme Mary von Rathen, dite, aussi, Mary la penchée… enfin, il y a une ambiance particulière, unique devrions-nous dire, qui fait que dès la première planche, nous avons la certitude d’entrer dans une nouvelle histoire des « Cités obscures »…

Les « Cités obscures » sont nées en 1982 dans le magazine (A suivre…) dont j’ai déjà souvent chanté les louanges tant les souvenirs qu’il m’a laissés sont bons. Il est bien possible que le héros véritable en soit l’architecture, tout simplement, véritable passion des deux auteurs, François Schuiten, le dessinateur, et Benoît Peeters, le scénariste. On peut aussi, pour terminer sur les généralités, préciser que cette série va jouer avec les formats du livre pour en explorer presque toutes les possibilités, des plus petites aux plus grandes. Ce n’est pas toujours pratique pour ranger la collection, mais Benoît Peeters m’a avoué, un jour, ne pas aimer se laisser enfermer dans une boite : ses livres ne sont donc pas à coincer dans un rayonnage ! La théorie du grain de sable se présente, quant à elle, sous la forme de deux albums à l’italienne, en noir et blanc, chacun dans un bel étui. En fait, je dis noir et blanc, mais la palette est un peu plus large, certaines planches vivant sur un fond crème…

Tout commence à Brüsel, en juillet 784. le 21 juillet pour être précis, le jour où commence à tomber sur la ville des disfonctionnements d’un genre nouveau. Une femme voit son appartement se remplir de sable progressivement sans qu’elle puisse comprendre d’où vient ce sable ni qu’elle découvre comment faire cesser cela. Un homme perd du poids tous les jours jusqu’à se mettre à décoller du sol. Perdre du poids n’est pas si désagréable, mais ne plus toucher le sol devient une véritable angoisse… Enfin, un homme bien sous tous les aspects voit apparaître chez lui des pierres. Très rapidement, c’est une carrière qu’il met en place au pied de son appartement…

Les autorités de la ville sont obligées de faire appel à une spécialiste, la fameuse Mary, mais ils minimisent la situation. Les pierres s’accumulent, le sable se répand, et Mary mesure la gravité de la situation. Il s’est produit quelque chose mais elle n’arrive pas comprendre quoi ni comment revenir en arrière… Comment sauver la ville qui semble tomber dans un tourbillon d’anormalité ?

Ce premier volume est fantastique, dans tous les sens du mot, et lorsque l’on termine la dernière planche on ne pense qu’à une seule chose, certes bien légitime, se procurer le second volume… heureusement, si vous vous lancez dans la « Théorie du grain de sable », vous avez de la chance, le tome 2 est déjà en librairie et dans les bonnes bibliothèques !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Un sacré grain de folie…

8 étoiles

Critique de Blue Boy (Saint-Denis, Inscrit le 28 janvier 2008, - ans) - 22 mai 2012

Cette histoire marque le retour des auteurs au noir et blanc qui colle si bien à la série, avec une belle édition au format à l’italienne dans un coffret (dommage que mon exemplaire se soit décollé sur la tranche…). Un trait unique, minutieux et intemporel, évoquant les gravures de Gustave Doré et renforçant l’impression de mystère. C’est la deuxième fois que cela se déroule à Brüsel, double de Bruxelles la belge terrestre dans l’univers parallèle des Cités obscures, et pour la deuxième fois, la cité est en proie à une sorte de malédiction menaçant de la précipiter vers le chaos. Depuis le tome « Brüsel », on sait que Schuiten semble avoir quelques comptes à régler avec sa ville natale… Le scénario quant à lui est aussi étrange que captivant et reste conforme à l’univers de la série.

Avec ce récit, les auteurs expriment leur fascination pour les dérèglements d’une société dite « civilisée » et hyper organisée, par le grain de sable s’insinuant dans les rouages d’un système trop bien huilé, thème d’ailleurs récurrent tout au long de la série, tout comme celui de la différence. Schuiten et Peeters ont ce talent pour créer une atmosphère étrange, faisant surgir les événements les plus insolites dans une société lisse, monotone et uniforme, un monde qui au final ressemble étrangement au nôtre, distillant ainsi un certain malaise. Un très bonne première partie qui donne envie de poursuivre en tous cas…

Tome 1 et Tome 2

9 étoiles

Critique de Koudoux (SART, Inscrite le 3 septembre 2009, 56 ans) - 22 mai 2010

Si au départ, le graphisme de ce livre ne m'attirait pas, j'ai été agréablement surprise par l'histoire.
Un conseil : ne pas commencer la lecture sans avoir les 2 tomes.

Prenant !

8 étoiles

Critique de Shan_Ze (Lyon, Inscrite le 23 juillet 2004, 37 ans) - 27 avril 2010

A Brusel, des phénomènes inexpliqués ont lieu : des pierres, chacune du même poids, apparaissent dans un appartement, son voisin qui tient un restaurant, perd du poids (même après un bon repas !), l’appartement d’une jeune maman, se remplit de sable... On fait appel à une spécialiste, Mary Van Rathen. Elle mesure l’ampleur de la situation et enquête sur ces phénomènes… mais qu'est-ce qui est à l'origine de tout ça ?

Je n’aime pas du tout ce style de dessin de cette bande dessinée qui fait un peu vieillot mais l’histoire est prenante et le suspens monte doucement. Tous les éléments sont en place, reste à savoir comment tout ça va finir… Vite, le second tome !

Mystérieux

7 étoiles

Critique de Nance (, Inscrite le 4 octobre 2007, - ans) - 30 mars 2010

Nous sommes de retour à Brüsel, ville « obscure » qui était au bord du gouffre quelques tomes précédemment. À la suite de l’apparition d’un étranger au collier énigmatique, des événements vont se produire dans la cité : une femme trouve du sable partout dans son appartement, un homme c’est des pierres, un autre perd du poids... Mary von Rathen (personnage récurent connu anciennement sous le nom de Mary la penchée) va se mettre sur le cas pour découvrir la clé du mystère.

« Pour être franche, je n’ai jamais vu une telle accumulation de phénomènes insolites... Le problème, c’est que leur logique profonde m’échappe encore... »

Le temps s’écoule et tout va aller en empirant.

La série s’enrichit de tome en tome. J’aime beaucoup la réapparition de Brüsel, Mary et Constant. La théorie du grain de sable est un récit énigmatique, avec des dessins jouant avec les contrastes. On a hâte de connaître la suite.

Excellent !

10 étoiles

Critique de Sahkti (Genève, Inscrite le 17 avril 2004, 46 ans) - 6 février 2010

A l'avance, je plaide une totale subjectivité, car Benoît Peeters est un auteur que j'apprécie beaucoup, en particulier pour l'éclectisme de ses choix et ses capacités à tout faire ou presque. Sur ce point, je ne peux que chaudement vous recommander la lecture de son ouvrage "Ecrire l'image", ne serait-ce que pour avoir un aperçu des grandes qualités du monsieur.

Et me voilà encore une fois conquise. Son imagination se marie à merveille avec le trait de Schuiten et ces deux auteurs n'ont pas leur pareil pour emmener leurs lecteurs dans des univers étranges et envoûtants qu'on lâche avec regret, une fois la dernière page tournée (heureusement, il y a un tome 2!).
Shelton ayant bien résumé l'ouvrage, je ne reviendrai pas sur l'histoire. Si ce n'est pour dire à quel point celle-ci est prenante et intéressante.
J'ai également particulièrement apprécié le jeu des noirs et blancs, de l'obscurité et de la lumière, le contraste lorsque les espaces blancs prennent le dessus, la multitude de détails qui permettent au lecteur de se mouvoir dans des lieux intérieurs fascinants. Le graphisme est tout simplement superbe.
Bref, un magnifique album, que dire de plus !

Mystérieux univers

9 étoiles

Critique de Aaro-Benjamin G. (Montréal, Inscrit le 11 décembre 2003, 51 ans) - 22 décembre 2009

Le scénario de cette BD est en effet fantastique. On passe d’un phénomène bizarre à l’autre sans jamais se perdre. Les relations entre les personnages sont claires et fluides. Je comprends l’utilisation du gris et noir, avec quelques touches de blanc pur pour mettre l’accent sur certaines choses, mais en même temps j’aurais aimé avoir de la couleur car le Bruxelles imaginé alliant innovations futuristes et architecture ancienne est magnifique.

Bon, maintenant il faut que je mette la main sur la suite…

Forums: Cités Obscures (Les), tome 10 : La théorie du grain de sable (tome 1)

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Cités Obscures (Les), tome 10 : La théorie du grain de sable (tome 1)".