Jhen, tome 10 : Les sorcières de Jacques Martin, Hugues Payen (Scénario), Thierry Cayman (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Légende, contes et histoire

Critiqué par Shelton, le 1 novembre 2009 (Chalon-sur-Saône, Inscrit le 15 février 2005, 64 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 2 735 

Une série qui renait !

C’est dans le magazine Tintin qu’est né officiellement le personnage de Xan sous l’inspiration de Jacques Martin, scénariste par ailleurs des séries Alix et Lefranc, et le dessin de Jean Pleyers. Après deux albums, et un changement d’éditeur, il deviendra Jhen Rhoque.

En fait, au cœur de cette série, on retrouve deux véritables héros. Tout d’abord Gilles de Rais qui fascine depuis longtemps Jacques Martin. Ce personnage ambigu est très présent même si c’est son ami Jhen qui agit. On évoque, bien sûr, de nombreuses disparitions d’enfants, des abus sexuels, des violences, des gaspillages financiers, mais il y a toujours un doute : est-ce une mauvaise rumeur ou la vérité ?

Le second, Jhen, par contre, lui, est de l’étoffe des grands. C’est un héros pur, courageux, intègre, jeune, beau, fidèle à son maitre Gilles mais capable de prendre de la distance face aux excès, amoureux de la première belle femme qui passe mais sachant s’effacer quand le mari arrive, toujours prêt à défendre la veuve, l’orphelin, l’opprimé… Bref, le grand héros ! C’est bien lui qui est présent dans les albums et que nous suivons pas à pas dans une Europe occidentale du début du XVe siècle, alors que la fameuse guerre de cent ans fait encore rage…

C’est en 2000 qu’était sorti le dernier de la série, L’archange. Depuis la série devait vivre un sommeil probablement du à des différents entre le scénariste, Jacques Martin, le dessinateur, Jean Pleyers, et l’éditeur, Casterman. Jean Pleyers en a profité pour écrire une série, Giovani, avec un personnage pas très éloigné de Jhen, mais dans une ambiance plus italienne, plus bucolique et poétique, plus courtoise, plus baroque et ésotérique, aussi…

Qu’allait-il se passer ? Jhen allait-il disparaître définitivement ? Non ! Il a fallu l’arrivée d’un homme atypique, Hugues Payen, scénariste et descendant des templiers champenois, pour reprendre les aventures de Jhen à la place de jacques Martin qui depuis de nombreuses années cherche à construire des équipes pour prolonger la vie de ses personnages, Alix, Lefranc, Jhen, Loïs… Pour cette série, on ne pouvait probablement pas trouver mieux…

Le premier épisode de la reprise est signé Thierry Cayman pour le dessin et le scénario s’inspire d’une idée portée par Jacques Martin et inspirée d’un fait réel. Il s’agit de sorcières, de sorcières poursuivies, mises à mort après avoir subi la question d’une inquisition assez inhumaine, c’est le moins que l’on puisse dire…

Nous sommes en 1436, nous entrons dans le Valais en compagnie de Jhen mais aussi d’un abbé et d’un montreur d’ours. C’est alors que Jhen va faire la connaissance d’Anthonia. Elle est belle et agréable, mais est-elle sorcière ? Mérite-t-elle de mourir sur un bûcher ? Le problème, pour elle en tous cas, c’est qu’Ulric, l’inquisiteur, se pose beaucoup moins de questions…

Jhen va plonger au secours de la jeune femme et cela va donner une bonne histoire de reprise de la série après neuf ans d’interruption. Le lecteur de la série que je suis se réjouit de l’arrivée de ce scénariste qui devrait encore nous faire voyager au XVe siècle pendant de longues années et histoires… d’autant plus que le suivant est annoncé dessiné par Jean Pleyers et colorié par son épouse Corinne !

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Forums: Jhen, tome 10 : Les sorcières

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Jhen, tome 10 : Les sorcières".