Alix, tome 01 : Alix l'intrépide de Jacques Martin

Alix, tome 01 : Alix l'intrépide de Jacques Martin

Catégorie(s) : Bande dessinée => Aventures, policiers et thrillers

Critiqué par Hexagone, le 10 octobre 2008 (Inscrit le 22 juillet 2006, 49 ans)
La note : 8 étoiles
Moyenne des notes : 4 étoiles (basée sur 3 avis)
Cote pondérée : 3 étoiles (49 809ème position).
Visites : 3 039 

L'autre gaulois

Dès la couverture, le ton est donné, monté sur son cheval, le glaive à la main, bravant le feu, entouré de légionnaires patibulaires, on sent l'intrépidité du jeune gaulois Alix. Les décors de la BD sont soignés, les dialogues du même acabit. L'aventure rebondit sans cesse, peut être un peu trop, on s'essouffle de suivre à un rythme effréné les pérégrinations de notre jeune héros. Certains diront que le dessin date un peu, sans doute, mais c'est ce qui fait son charme. J'ai eu parfois le sentiment que les planches ressemblaient à des images d'Epinal, j'adore.
La dernière page est une merveille, César, Alix et les légionnaires traversant les Alpes pour pénétrer en Gaule. Déjà d'autres histoires nous invitent pour de fabuleux moments. Une très bonne BD.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

  • Alix l'intrépide [Texte imprimé] Jacques Martin
    de Martin, Jacques (Scénariste)
    Casterman
    ISBN : 9782203312104 ; EUR 10,40 ; 04/05/1993 ; 63 p. ; Cartonné
»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Style légèrement sclérosé

3 étoiles

Critique de Kalie (Sarthe, Inscrit le 4 juillet 2010, 50 ans) - 3 mars 2014

Dès ce premier album, le contexte historique est fidèlement rendu grâce aux costumes, aux décors et aux paysages bien dessinés. C’est le seul atout que j’ai trouvé à cette BD. Les personnages ont des postures trop rigides. De même, certaines parties de leurs corps sont perfectibles comme les cous légèrement disproportionnés. Mais surtout, il est facile de confondre les protagonistes entre eux à cause de la ressemblance des visages. Ce qui ne simplifie pas la tâche du lecteur pour comprendre l'histoire. Sinon, le style est académique. Ce n’est pas un reproche en soi. Mais les dialogues, les commentaires dans les cases sont envahissants et redondants. D'autant que les dessins détaillés sont suffisamment parlants. Sur le fond, la trame politique s’avère confuse et rébarbative. Pour avoir lu un autre titre un peu plus récent (« Le prince du Nil »), il me semble que les intrigues de palais soient la marque de fabrique de cette saga inusable. Personnellement, je n’accroche pas.

Alix l'insipide

2 étoiles

Critique de Le rat des champs (, Inscrit le 12 juillet 2005, 70 ans) - 10 octobre 2008

Alors qu'Astérix résiste encore et toujours à l'envahisseur, Alix, "l'autre Gaulois de la bédé" est un collabo. Peu lui chaut que les Romains aient envahi et exterminé une partie de son peuple, fidèle à lui-même et aux choix qu'il fera dans les albums suivants, il choisira toujours le camp du plus fort. Ce n'est pas un hasard, puisque cet album a été publié entre 1941 et 1943 dans le journal "Je maintiendray", organe des "Chantiers de la jeunesse", une organisation chapeautée par le régime de Vichy.

Bien sûr, à cette époque, Jacques Martin est âgé de 21 ans, est-ce trop jeune pour lui permettre d'avoir une conscience politique et cela excuse-t-il ce qu'il reconnaîtra en termes feutrés être une erreur de jeunesse? Il faut croire que non, puisque 65 ans plus tard, en 2005, dans le journal de l'extrême-droite française "Réfléchir et Agir" il tiendra des propos plutôt limites quant à son sens du respect des droits de l'homme et de la dignité humaine.

Grand fan de bédé, je me suis toujours abstenu de parler d'Alix, parce que cette série, bien que classique, est un exemple du plus parfait mauvais goût qu'on puisse trouver.

Forums: Alix, tome 01 : Alix l'intrépide

Il n'y a pas encore de discussion autour de "Alix, tome 01 : Alix l'intrépide".