The New Avengers, tome 1 : Chaos de Brian Michael Bendis (Scénario), David Finch (Dessin)

The New Avengers, tome 1 : Chaos de Brian Michael Bendis (Scénario), David Finch (Dessin)

Catégorie(s) : Bande dessinée => Comics

Critiqué par Numanuma, le 13 mai 2007 (Tours, Inscrit le 21 mars 2005, 46 ans)
La note : 6 étoiles
Moyenne des notes : 7 étoiles (basée sur 2 avis)
Cote pondérée : 5 étoiles (35 379ème position).
Discussion(s) : 2 (Voir »)
Visites : 4 439  (depuis Novembre 2007)

Chaotique

Ce qui est bien avec les super héros, c’est que la seule chose qui peut les tuer, c’est le dessinateur. Quand le dessinateur en a assez d’un de ses personnages, il le fait mourir et passe à autre chose.
Et on retrouve super Truc plusieurs mois après sous la plume de quelqu’un d’autre qui nous explique qu’en fait Super Truc n’était pas mort parce que c’était pas lui en fait mais un double etc…
Avec ce volume n° 1 des Nouveaux Vengeurs, c’est à la fin d’un groupe que nous assistons et à la naissance d’un nouveau.
Seuls les scénarii dramatiques sont à même de bouger un peu l’univers des super héros, univers peuplé de surhommes, de mutants, d’extra-terrestres, d’androïdes, de robots et autres bizarreries dont le point commun est de défendre encore et toujours la veuve et l’orphelin au point que cela en devient limite vomitif. Et toujours aux Etats-Unis en plus. Passons…
Ici, les Vengeurs, une des plus anciennes créations des studios Marvel, l’équipe qui est dirigée par l’emblématique Captain America, subissent l’un des épisodes les plus sombres. Suite à la folie d’une de leur membre, la Sorcière Rouge, qui a plongé dans la démence, les Vengeurs voient plusieurs de leurs membres disparaître de mort violente (du moins jusqu’à la prochaine fois suis-je tenté de dire) au point que le groupe n’a plus d’autre choix que de se dissoudre.
Une page se tourne mais les mecs qui sont aux manettes des studios Marvel en ont toujours sous la semelle et la deuxième partie de ce volume voit la création d’une nouvelle mouture des Vengeurs avec, entre autre, Spiderman et Wolverine ;
Ce qui est intéressant, c’est que cet épisode particulièrement tragique, c’est qu’il ouvre des possibilités très larges pour la suite des événements en permettant des individualités plus qu’à des individus de se regrouper alors que rien ne les prédisposent à cela.
Plus encore, cette aventure prépare de la meilleure manière possible la suite, suite que l’on trouve en kiosque et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça chauffe pour les super héros de tout poil.
Car, on peut se poser la question en lisant les aventures des Super-Héros : ont-ils le droit de faire tout ce qu’ils font même pour le Bien ?
Et oui ! Après tout, leurs pouvoirs supérieurs impliquent des responsabilités supérieures (c’est le point central des films Spiderman 1 à 3). Or, qu’ils soient seuls ou en groupe, les Héros agissent selon leurs propres règles. De ce point de vue, ils sont, ainsi que les Super Vilains, littéralement hors-la-loi ! Ca parait dingue dit comme ça mais voila la vérité, vérité que les scénaristes n’ont jamais vraiment développé car elle remet en cause l’idée même des Super-Héros comme sauveurs de l’humanité alors que les histoires dont ils sont les héros en font des chevaliers blancs. Rares sont ceux qui possèdent une part d’ombre et parmi ceux-là, seul Wolverine semble l’assumer.
Bref, les Héros n’ayant pas pu empêcher le 11 septembre, une page doit se tourner et ce volume marque le début d’une nouvelle ère que j’espère plus humaine.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

The new heroes !!!

8 étoiles

Critique de Djim Koltar (, Inscrit le 9 novembre 2006, 43 ans) - 14 mai 2007

Mais oui !

Pour ceux qui en doutaient encore, les héros de comics sont des mecs qui décident qu'ils peuvent faire la loi commes ils veulent, avec plus ou moins l'aval de l'Etat.

Comme les vengeurs et les 4 fantastiques, qui étaient raccordés au Gouvernement américains.

Ou au contraire, comme les X-Men, qui se vivaient en "fugitifs".

Je conseille au passagela lecture de Watchmen, une série de BD de Alan Moore, où les héros... s'avèrent être surtout des Vigilantes, des paranos qui se font justice eux même.

Mais la question de la légalité de l'héroïsme est au centre de la saga "Civil War" qui paraît en ce moment en traduction française, et les héros se divisent entre ceux qui acceptent d'être recensés par l'Etat, voir au service de l'Etat, et ceux qui préfère garder de l'anonymat, parce que si tout le monde sait où vous habitez, quand vous êtes justicier, ça peut attirer des ennuis à votre famille.

En clair, c'est ça le 11 septembre des super-héros ! Doit on se laisser surveiller par l'Etat parce qu'on est peut-être une menace, ou peut on vivre dans le chemin de l'Ethique sans rendre de compte à personne ?

Pour les New Avengers plus précisément, on remarquera que tous les personnages ou presque ont pris ce qu'on appelle le sérum du super-soldat ou un de ses dérivés, le truc qui a donné toutes ses capacités à Captain America.
Donc... Vont-il être utilisés par les U.S comme super soldats ?

Rha, les super héros, ça peut faire bouger les neurones.
Quelque chose de fou !

Forums: The New Avengers, tome 1 : Chaos

  Sujets Messages Utilisateur Dernier message
  Mais oui ! 2 Djim Koltar 18 mai 2007 @ 16:58
  Mais oui ! 1 Djim Koltar 14 mai 2007 @ 02:04

Autres discussion autour de The New Avengers, tome 1 : Chaos »