Le vendredi de Sarah à Angoulême…

Troisième jour de festival, c’était déjà vendredi… Sarah vous en dit quelques mots… »

« Nous avons visité l’exposition Pierre Feuille Ciseaux qui travaille sur de nouvelles formes de BD. C’est une résidence d’artistes qui travaillent sur l’expérimentation. Le travail s’effectue donc avec des artistes venant de différents horizons qui se réunissent durant quelques jours afin de confronter et d’explorer autour de la bande dessinée.

Les résultats sont donc présentés lors de l’exposition non sous le format de livre.

Après cette exposition, je suis allée faire l’interview du Sud-coréen qui se nomme Q-HA, dessinateur de la BD No Ryang dans la collection consacrée aux grandes batailles navales chez Glénat. Interview assez spéciale puisque nous sommes accompagnés d’une interprète.

Nous avons essayé d’avoir un échange avec lui sur la BD en France et en Corée du Sud pour avoir son avis. Cela nous a donc permis de découvrir que la BD en Corée du Sud a effectué un boom il y a seulement quelques années et que celle-ci est surtout exploitée numériquement en lecture sur tablette. D’où le fait que ce dessinateur ait un dessin très précis, ultra détaillé, à la limite du réel en effet Q-HA nous explique que régulièrement suite à ce format numérique il n’exploite pas autant de planches/pages que peuvent effectuer certains dessinateurs français sur des éditions de 200 pages. Il nous a dit être très content d’avoir encore pu être présent en France pour présenter son travail au festival surtout que cela lui permet de rencontrer un public plus diversifié qu’en Corée du Sud car les principaux lecteurs y sont des enfants.

Pour finir j’ai décidé de lui demander son avis sur le fait que l’art Sud coréen est en train de se répandre dans le monde entier. J’ai donc fait un rapprochement avec le cinéma et le réalisateur que j’adore depuis plusieurs années Bong Joon Ho qui a reçu la palme d’or cette année au festival de Cannes pour son film Parasite. Pour lui cela est très gratifiant que le monde ouvre les yeux sur l’art de son pays et il trouve cela justifié étant donné les ressorts créatif que peuvent offrir cette culture et les artistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>