Shelton raconte son jeudi après-midi à Angoulême…

Cette première journée d’Angoulême 2020 sera finalement, malgré les difficultés du matin, une grosse journée de travail. Les étudiants vont se retrouver très vite, seuls avec leur micro, devant des auteurs qu’ils rencontrent pour la première fois… Une petite pensée émue et sympathique pour Sarah qui, en plus, a perdu sa voix dans la nuit, ce qui n’est pas très pratique pour faire de la radio…

Les auteurs se succèdent : David B, Emmanuel Michalak, Nicolas Kéramidas, Julien Maffre, Pierre-Denis Goux, Timothé Le Boucher, Claude Guth, Jean-Louis Mourier… Mais je ne suis pas en reste car dès que je les sens bien embarqués, je vais réaliser mes interviews aussi avec Marc Jailloux, Alain Dodier, Philippe Aymond, Van Liemt, Hub et Jérôme Lereculey… J’apprécie de me garder les auteurs que j’aime lire et rencontrer… Ce sont mes petits plaisirs du festival, on n’est pas obligé de tout partager avec ses étudiants… En plus, cela tombe bien, ils n’ont pas toujours les mêmes goûts que moi…

Marc Jailloux est rencontré une première fois pour ne parler que de son album sur Saint-Pierre dans la collection Un pape dans l’Histoire, une coproduction Glénat/Cerf, sur un scénario de Perna. Les dessins sont magnifiques, ils sont exposés à la cathédrale Saint-Pierre durant le festival et l’entretien est très sympathique. On rencontrera une seconde fois Marc Jailloux pour parler spécifiquement de ses dessins sur la série Alix…

Alain Dodier et Philippe Aymond sont au programme sur le stand Dupuis, mais c’est de façon un peu de façon fortuite que je vais pouvoir discuter avec les deux. On aborde l’actualité, chacun à son tour car ils ne travaillent pas ensemble : Jérôme K Jérôme Bloche pour Alain Dodier qui fidèle à lui-même est toujours économe de ses mots, Lady S et Bruno Brazil avec Philippe Aymond. Ce sont deux auteurs que je lis depuis longtemps, que j’apprécie beaucoup et que je suis content d’avoir rencontrés… Dès l’enregistrement terminé, je les laisse partir en dédicace où leurs lecteurs les attendent avec impatience…

C’est la première fois que je rencontre Simon Van Liemt, le dessinateur de la reprise de Ric Hochet. C’est déjà le quatrième tome de cette reprise et on peut dire que d’un point de vue strictement policier l’album est bien réussi et très bien dessiné. Le seul point c’est le titre et la couverture qui ne donne pas le ton réel de cette histoire… Passons, ce qui est par contre pertinent c’est de montrer qu’en France à la fin des années soixante, l’homophobie n’est pas si pointée du doigt, que les militaires se sentent assez intouchables, que le patriotisme est aux limites de l’esprit mafieux et, enfin, qu’il était possible de moderniser l’image de Ric Hochet sans le révolutionner… A suivre…

Je ne devais pas interviewer Hub ce jour-là mais comme il était là disponible, je l’ai fait et ce fut, comme à chaque fois avec cet auteur que j’apprécie, un beau moment à deviser autour du premier album de la série Le serpent et la lance… Il faut aussi signaler avec un véritable étonnement la taille de ce premier tome sorte d’équivalent de 5 albums BD et il semblerait que le nombre de tomes à venir donne froid dans le dos… et tous de cette taille !!! Hub se lance dans un projet pharaonique même si l’histoire se déroule en Amérique au pays des Aztèques !

Enfin, pour clore les interviews de la journée, la rencontre avec Jérôme Lereculey nous pousse les 5 terres, un univers animalier très proche de la grande tragédie grecque… A écouter Jérôme et en le prenant au premier degré, on pourrait presque croire que dessiner cette série c’est comme prendre des vacances au bord de l’Océan… Mais faut-il le croire ?

On termine la journée, toute l’équipe réunie, au temple protestant pour le vernissage de l’exposition consacrée à la BD Kiwu de Jean-Claude Van Hamme et Christophe Simon. Ce dernier est là pour parler de son travail mais nous ne resterons pas trop longtemps car une personne de notre groupe fait un petit malaise…

Enfin, de retour le soir au gîte, beaucoup de plaisir à partager ces rencontres, ces échanges, ces tensions aussi, et il nous faut déjà préparer le vendredi qui promet d’être encore très fort…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>