Un cri d'espoir, le combat d'une mère contre la mucoviscidose
de Odile Laurent-Seguin

critiqué par Thémis, le 14 mai 2001
(Ligny - 53 ans)


La note:  étoiles
L'optimisme face à la maladie
Alors que la vie aurait pu être merveilleuse en Guadeloupe où le poste de son mari les emmenait pour un certain temps avec leur fille Marie, Odile va connaître des moments terriblement angoissants!
Il faut pouvoir diagnostiquer cette maladie encore mal connue de nos jours qu'est la mucoviscidose et les ravages qu'elle provoque chez les malades.
Son petit Pierre-Antoine allait devoir faire face à tant de problèmes que son retour en France s'impose.
Il y a les infections, les hospitalisations répétées et les séances de kiné qui n'en finissent pas...
Heureusement, il existe encore des gens compétents et compréhensifs qui exercent leur métier avec tendresse.
En plus d'éclairer le lecteur sur cette maladie, ce livre donne une force inimaginable pour "affronter la vie" quand on voit de quelle façon cette mère se bat pour son enfant et ne renonce jamais!
Il n'y a rien de plus fort au monde que l'amour d'une maman pour son enfant et croyez-moi, je sais de quoi je parle!
l'information avant tout 8 étoiles

Au fil du livre on arrive à comprendre la mère, même à se mettre à sa place, sa detresse et son angoisse sont plus fort qu'une simple histoire malheureuse. C'est une histoire dramatique.
Pour nous aider à comprendre les soins de son enfant, au fil des pages elle nous renseigne sur ce qu'li se passe actuellement dans les recherches de la maladie, où en sont elles par exemple.
Son livre fait echo à celui du patient Johann Heuchel qui ecrivit sa vie dans "Je vous ai tous aimés" qui attendait une greffe pour vaincre la mucoviscidose.

Brunette - Crosne - 42 ans - 30 juillet 2001