La Moïra, tome 3 : La nuit de la louve
de Henri Loevenbruck

critiqué par Belial, le 26 août 2005
(Anvers - 40 ans)


La note:  étoiles
Il est interdit d’interdiiiiire
Un peu déçu par la conclusion de cette trilogie de fantasy made in France. Pourtant il y avait de bonnes idées : une Irlande mythique intéressante, même si on se serait passé des elfes et des orques, des thèmes forts et un auteur qui en veut. Malheureusement les choses tournent mal : l’humanisme dont semblait faire preuve l’auteur se transforme en réquisitoire soixante-huitard niais et dangereux : la politique c’pas bien, la religion c’pas bien, surtout les chrétiens qui sont vraiment des fils de ****, les druides ça va, il cueillent du gui et se laissent pousser le bouc, ils sont peace, communion avec la Nature tout ça. Les thèmes de la corruption, du fanatisme et du pouvoir cèdent la place à des « vive la liberté, vive la démocratie » bêlants et naïfs. L’auteur semble prôner la tolérance mais assimile les Chrétiens à une bande de magouilleurs en total décalage avec les valeurs qu’ils affichent comme étant les leurs. Pas que ça soit complètement faux à l’époque, mais c’est vraiment pas très finaud tout ça. De grands messages bien-pensants: « nous somme responsables de nos actes » etc. Et puis cette petite Aléa gentillette et fleur bleue qu’on a envie de mettre dans un grand sac et de claquer contre un mur…
Bonne histoire 8 étoiles

La critique est un peu injuste.

c'est certain qu'il ne s'agit pas d'une histoire dont tout le monde se souviendra. les personnages sont parfois un peu cucul la praline, et c'est vrai qu'on se serait bien passé, par moment, de tous ces extraits liés à la Louve, qui ne sont pas toujours franchement intéressants. il y a aussi pas mal de clichés.

Mais je trouve que cette trilogie est bien rythmée. On passe d'un point de vue à un autre sans aucun problème. La politique, la religion et la stratégie militaire agrémentent le récit avec intelligence. Et certains personnages, même s'ils manquent de profondeur, sont attachants.

c'est de la fantasy un peu comme on l'aime, et qui est parfaite pour les novices qui souhaitent découvrir ce milieu. cela a été mon cas.

Bouki - - 32 ans - 14 août 2014


Un peu dure.......! 7 étoiles

Cette critique de la trilogie est très dure, peut être des comptes à régler avec quelque chose d'enfoui?

Certes on n’échappe pas à certaines voies déjà empruntées par Tolkien mais s'il fallait jeter au feu tous les livres de fantasy qui empruntent à Tolkien il ne resterait pas grand chose à lire dans le genre.

L'auteur nous glisse des pistes symboliques qu'il faut suivre, la critique de la politique et de la religion est toujours vraie.

Les druides ne sont pas tous bons dans cette trilogie, certains détournent leurs croyances....

...et puis après Shakespeare, Molière et les auteurs Grecs qu'écrire qui ne reprenne pas les mêmes bases?

Cette trilogie est donc agréable à lire, pleine d’humanité et de bon sens... la symbolique y est grande et la trilogie suivante est encore meilleure....

Spirit - Ploudaniel/BRETAGNE - 60 ans - 12 août 2006