La loi du plus faible
de John Grisham

critiqué par Maya, le 10 janvier 2005
(Eghezée - 49 ans)


La note:  étoiles
Libres et égaux ?
Un sans-abri prend en otage des avocats d’un grand cabinet new yorkais. Le preneur d’otages se fait descendre et les avocats s’en sortent indemnes, en apparence. L’un d'eux veut en savoir plus sur l’homme qui est mort sous ses yeux. Il découvre alors un monde de misère et décide de quitter son grand cabinet pour un petit centre de d’aide sociale.

John Grisham a construit un bon roman. Il y a un bon petit suspense concernant le sort de l’avocat qui a subtilisé des pièces à conviction dans son ancien cabinet. Mais c’est plutôt l’aspect social, ici, qui fait que le roman est bon. C’est un beau plaidoyer pour le bénévolat et l’aide à autrui. Le chemin est semé d’embûches, pour l’aidé comme pour l’aidant !
Les plus forts et les plus faibles, les Bons et les Méchants 6 étoiles

C'est toujours un régal que de suivre John Grisham quand il décortique une affaire judiciaire : juges et avocats y sont plus vrais que nature. Nous connaîtrons notre bonheur à la fin du roman.

La trame de l'intrigue est moins plaisante ; il faut dire que le sort des SDF dans la rue pendant un hiver rigoureux a de quoi émouvoir tout un chacun et lui donner mauvaise conscience. C'est le cas de Michael Brock jeune avocat promis à un bel avenir et qui abandonne tout pour leur venir en aide... Qu'en pense le lecteur ? L'auteur ne veut-il pas aussi se donner bonne conscience ?

Tanneguy - Paris - 85 ans - 4 août 2015


En dehors de la tour dorée 8 étoiles

Ce livre est l'histoire d'un avocat qui se rend compte de la misère sociale, et qui quitte son boulot pour essayer de changer les choses.
On retrouve dans ce livre les thèmes clés de Grisham, milieu judiciaire, New-York...
Bien que l'histoire ne soit pas très originale (et qu'elle souffre par moments de quelques longueurs) et que l'on devine la fin ou du moins les principaux évènements du livre, je trouve que c'est un bon livre. On voit une description des relations aux USA; du monde du droit, et de la misère sociale pour certains. Le héros est bien décrit, et je trouve que la description de ses émotions et sentiments est assez juste.
Bien sûr ce n'est pas de la grande littérature mais on passe un bon moment en lisant ce livre.

Tyty2410 - paris - 37 ans - 30 octobre 2013


La loi du plus faible 8 étoiles

Irrésistible !
Comment ne pas dévorer ce livre où Grisham déploie encore toute sa verve !
Un SDF prend en otage les avocats les plus puissants de Washington et essaie de les sensibiliser à la misère de la rue .
Suspense , rebondissements sont encore au rendez-vous;
Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à un thriller rempli d'action et de sang .
c'est une belle leçon d'humanité !

Lecktése - - 51 ans - 18 avril 2006


un faux roman de suspens 3 étoiles

Un jeune avocat a tout pour être heureux : il travaille dans l’un des plus gros cabinets d’avocats de New York y passant même ses week end. Il gagne bien sa vie, même très bien et ses collègues de bureau sont devenus pour certains de vrais amis. Seul petit bémol : son mariage semble compromis mais les heures passées au bureau l’empêchent de trop penser à sa femme. Jusqu’au jour où il est victime avec quelques collègues d’une prise d’otages effectuée par un SDF noir. Depuis, sa vie bascule, il n’a de cesse d’en savoir plus et va se retrouver petit à petit dans un monde inconnu pour lui : celui de la misère, de la mort lors des grands froids, des soupes populaires, de la drogue, des sans-logis, de l’exclusion…
Un livre assez bon même si malgré ce que l’on m’avait dit ce n’est pas un livre policier. Certes, il y a du suspense mais rien d’exceptionnel.

Lolita - Bormes les mimosas - 38 ans - 23 novembre 2005


plaidoyer pour la charité 6 étoiles

les livres moyens de Grisham restent des bons livres. En voilà un. Certes le scenario est quelque peu Americain avec un grand A mais on se laisse prendre par la verve du personnage principal et par ses bons sentiments.

Ppakkoqq - - 40 ans - 13 septembre 2005