Thorgal, tome 28 : Kriss de Valnor
de Jean Van Hamme (Scénario), Rosinski (Dessin)

critiqué par Otto, le 13 décembre 2004
(Chimay - 64 ans)


La note:  étoiles
la rivale d'Aaricia n'est plus
la rivale, l'ennemie, l'amoureuse, la diablesse de Kriss disparait de la saga de Thorgal (vraiment????)!

Bon, voila le 2ème volume qui fait entrer le monde romain dans le monde Thorgal (ou l'inverse). Il a la peau dure notre héros! heureusement, sinon, nous n'aurions plus le bonheur de le lire. Ses malheurs, en tout cas font que sa famille retombe sur Kriss. Mais elle, la rouée, la vicieuse, sauve quand même la petite famille qui elle sauve Thorgal grâce aux pouvoirs surnaturels des enfants!
Un bon cru? mwouais on peut le dire. On ne peut quand même pas gagner chaque année le grand prix d’Angoulême, faut se faire une raison. bref, j'attends la suite avec impatience.
Encore un très bon album 8 étoiles

L'ambiance qui se dégage de l'album est pour beaucoup dans la réussite de cet opus qui consacre Kriss de Valnor comme l'un des personnages principaux de la saga...

Un album en son honneur... et c'est mérité, c'est en effet un personnage entier, vraiment intéressant. Que d'événements dans ce volume... la disparition de la méchante (on n'y croit qu'à moitié) mais aussi d'autres révélations à découvrir dans le livre.

Les dessins sont au niveau et participent à l'ambiance dont je parlais plus haut... petite ville méditerranéenne, mines, mer houleuse, les décors sont splendides.

Vince92 - Zürich - 44 ans - 1 août 2014


Thorgal est comme Tintin ! 8 étoiles

Comme Tintin? oui, trop gentil, trop bon, trop brave, parfait à tous points de vue et un peu ennuyeux. Est-ce pour cette raison que les auteurs l'ont mis dans le coma en laissant les rênes de la saga aux mains de sa petite famille, et surtout de Kriss? Ah, Kriss, voilà un personnage intéressant, complexe, humain, fait d'ombre et de lumière. Kriss est increvable. Après tout ce qu'elle a vécu et traversé, elle trouve encore le moyen de devenir garde chiourme dans le bagne où échouent Aaricia et ses enfants.

Kriss, parfois odieuse et ignoble, mais parfois touchante et qui disparaît définitivement de la série avec un panache époustouflant.

Cet album marque un tournant dans l'épopée thorgalienne, il annonce un retour à la maison, dans le cadre des légendes vikings après de nombreux détours dans des civilisations bizarroïdes. Là où dans les tomes précédents on avait l'impression que le scénariste cherchait une inspiration qui lui échappait un peu, on se met à espérer à un renouveau. Viendra-t-il? Je l'espère, cette série est dans mes préférées.

Le rat des champs - - 71 ans - 20 septembre 2006


Bien 8 étoiles

Un Thorgal sans Thorgal mais qui se lit agréablement.

Franckyz - - 43 ans - 20 septembre 2006