Blake et Mortimer, tome 17 : Les sarcophages du 6e continent, tome 2
de Yves Sente (Scénario), André Juillard (Dessin)

critiqué par Otto, le 3 décembre 2004
(Chimay - 61 ans)


La note:  étoiles
presque du Jacobs!
ben oui, je sais, tout le monde regrette la patte du grand Jacobs, mais bon, ne boudons pas notre plaisir! même si la réelle patine de l'artiste fondateur des héros ne s'y retrouve pas vraiment, cette histoire est bien dans le genre, avec une histoire d'amour pour Mortimer, sans doute pour être dans son temps et pour servir de début à cette histoire de vengeance d'abord.
le scénario est plutôt bien tiré par les cheveux, comme Jacobs d'ailleurs, mais ça va trop vite! On aurait pu allonger cette histoire, on passe trop vite d'un endroit à l'autre, les personnages s'affrontent en un temps record, et surtout, les explications scientifiques des machines sont nulles, là il manque de l'imagination constructive!
mais comme je le dis, c'est quand même un plaisir!
"le duel des esprits" ne décolle pas 5 étoiles

Derrière une couverture ratée, se cache le dénouement de l'histoire débutée avec "la menace universelle".
Et je dois bien avouer que j'ai été assez déçu par cet opus ". En effet, "le duel des esprits" n'a pas pris. Autant, j'adhère au côté science fiction des autres albums de "Blake et Mortimer" (qui s'appuie souvent sur des explications scientifiques très longues dans la bouche des personnages), autant cet affrontement dématérialisé entre Olrik et Philip Mortimer m'a semblé hautement improbable voire risible.
En outre, des couleurs trop criardes viennent nuire à la lecture du récit.
Comme pour le précédent volume, le retour sur l'aventure indienne reste appréciable.
Reste les dernières pages où Yves Sente introduit de façon très habile la trame de ce que sera le prochain album "le sanctuaire du Gondwana".
Décidément, le format en deux volumes ne réussit pas aux aventures de Blake et Mortimer.

Hervé28 - Chartres - 50 ans - 6 février 2017


Meilleur que la première partie 9 étoiles

Une seconde partie plus réussie, avec de superbes dessins de Julliard, et un scénario vraiment excellent. Sente & Julliard sont ceux qui ont le plus réussi à capter l'atmosphère des albums de l'ère Jacobs, c'est totalement visible ici.

Bookivore - MENUCOURT - 36 ans - 15 août 2008