Pas tirés d'affaires
de Fabrice Arfi

critiqué par Falgo, le 14 novembre 2022
(Lentilly - 83 ans)


La note:  étoiles
De la corruption en politique
Journaliste à Médiapart, Pabrice Arfi traite dans ce court libelle (Seuil) des affaires de corruption politique traitées dans les dernières années par la Justice. Il constate que tous les partis politiques traitent la justice de "justice politique" lorsque l'un des leurs est suspecté et les magistrats en général vilipendés. Par contre celle-ci est dans son droit lorsque le camp d'en face est accusé à son tour. Les contre-pouvoirs (la presse essentiellement) sont toujours mis en cause. Pour lui, et cela m'a été confirmé par un expert judiciaire, une explication réside dans une sorte de certitude d'impunité. Laquelle se révèle malheureusement réelle dans la plupart des cas, renforcée par le fait que les politiques au pouvoir "rattrapent" les fautifs en les plaçant à des postes d'État prestigieux et rémunérateurs. Cette pratique est l'une des causes de la désaffection des Français pour la politique, mesurée par l'abstention aux votes. Il en fait remonter l'origine aux institutions de la 5° République et à l'élection présidentielle, qui, après la personnalité inattaquable de Charles de Gaulle, a été une cause de cette dégénérescence en raison de celles des protagonistes. Texte bien écrit, rapide et facile à lire malgré la gravité du propos.