Le Pays des Celtes. Mémoires de la Gaule
de Laurent Olivier

critiqué par Colen8, le 11 novembre 2022
( - 81 ans)


La note:  étoiles
Leur civilisation pleinement révélée
Plus qu’un nième essai visant à mieux connaître les Celtes parmi lesquels ceux qui vivaient en Gaule(1) celui-ci met en lumière leur esprit longtemps insoupçonné. Il démontre le fossé entre d’une part les récits historiques des Grecs et des Romains de l’Antiquité, d’autre part les vestiges archéologiques reconnus comme tels depuis le XIXe siècle ainsi que les observations anthropologiques récentes des peuples dits premiers.
Vivant aux marges des civilisations méditerranéennes, longtemps méprisés et qualifiés de barbares en ne parlant pas leurs langues, sans écriture pour véhiculer leurs pensées les Celtes sont restés longtemps les oubliés de l’Histoire. A partir des traces retrouvées dans un nombre croissant de sépultures, leurs objets de prestige marquent à la fois une originalité de conception et une habileté d’exécution sans pareille.
Leur surprenante maîtrise géométrique des propriétés du cercle et du triangle laissent penser qu’ils auraient pu être les inspirateurs des pythagoriciens… Mieux encore ils se sont distingués socialement par une économie fondée sur le don et la dette en retour. Loin des contingences marchandes et des richesses matérielles, celui qui voulait devenir leur chef élu se devait de conquérir la valeur suprême à leurs yeux : le prestige.
(1) La requête Google « tombe celtique de Roissy en France » présente le cimetière de la Fosse, un nombre faramineux d’images de cet art celtique ou gaulois du 1er millénaire av. JC ainsi qu’une bonne douzaine d’ouvrages récents sur les Celtes et Gaulois.