Uchronies: Le laboratoire clandestin de l'histoire
de Thierry Camous

critiqué par Ravenbac, le 31 octobre 2022
(Reims - 57 ans)


La note:  étoiles
Passionnant
Présentation éditeur:
"Si Alexandre le Grand n'était pas mort en -323 à Babylone, aurait-il empêché l'avènement de l'Empire romain ? Si les Chinois n'avaient pas renoncé à la navigation au XVe siècle, auraient-ils découvert l'Amérique ? Et si Charles VII n'avait pas cru en Jeanne d'Arc, la France serait-elle tombée aux mains des Anglais ? Le principe de l'uchronie est simple : identifier dans le passé un événement précis et postuler qu'il ne s'est pas produit ou qu'il s'est déroulé différemment. Il constitue alors un point de divergence. À partir de celui-ci, on peut imaginer une réalité alternative, un « non-temps » à l'image de l'utopie qui est un « non-lieu ».
Pensé comme un outil de compréhension de l'histoire, une expérience dans un laboratoire – forcément clandestin –, le genre de l'uchronie invite à se poser la question interdite : « Et si… ? »
En dix hypothèses, de la bataille de Charles Martel contre les Arabes à Poitiers en 732 aux élections américaines qui virent la victoire de George W. Bush en 2000, sans oublier la défaite de Waterloo, les affrontements aux issues inattendues de Rossbach dans la Saxe de 1757 et de Midway lors de la guerre du Pacifique, ou encore l'assassinat de l'archiduc François- Ferdinand qui plongea l'Europe dans un conflit meurtrier, Thierry Camous explore, en s'appuyant sur les recherches historiques les plus récentes, les divergences non advenues d'événements clés du passé, leurs conséquences potentielles et les mondes qu'elles auraient pu faire naître…"