Numérique, féminisme et société
de Josiane Jouët

critiqué par Veneziano, le 23 octobre 2022
(Paris - 45 ans)


La note:  étoiles
Défense des femmes sur Internet
Les femmes ont conquis une place sur les réseaux sociaux, et ces derniers leur ont permis d'y défendre leurs droits et de dénoncer les agressions dont elles sont victimes. L'apparition du mouvement MeToo a servi de catalyseur aux luttes contre le sexisme, les associations féministes ayant gagné en visibilité et en résonance. Il existe une continuité avec les combats des années 1970, mais une autre dimension leur est donnée, ces sujets conquérant une dimension et un écho bien supérieurs.
Aussi les femmes ont su apprendre à utiliser les nouvelles technologies, dont elles ont longtemps été exclues. Ce domaine, comme beaucoup de sciences et techniques, était réservé aux hommes, dans une forme de patriarcat viril. Cette présence permet désormais de rabattre un peu les cartes et de faire émerger une prise de conscience.

Cet ouvrage scientifique est rédigé par une sociologue des médias, qui décortique les usages genres des technologies de l'information et la grande évolution initiée par le mouvement MeToo. La systématisation de l'analyse et sa dimension historique rendent le propos exhaustif.
Ce livre en apprend donc beaucoup sur la répartition des sexes dans la communication et les médias, l'évolution des enjeux féministes. Il apparaît donc fort utile et fait réfléchir de manière salutaire sur les interactions entre sexes.