Les trésors de l'Egypte ancienne
de Jaromír Málek

critiqué par Koolasuchus, le 8 octobre 2022
(Laon - 33 ans)


La note:  étoiles
Bel ouvrage
Parmi les civilisations les plus fascinantes de l'Antiquité, l'Égypte ancienne figure en bonne place et compte nombre d'admirateurs qui ont arpenté (ou parfois saccagé) ses temples et ses tombeaux. Des campagnes napoléoniennes aux explorations sous-marines d'Alexandrie en passant bien évidemment par la découverte de la tombe de Toutankhamon par Howard Carter, ce livre nous présente ainsi la naissance et les moments marquants de ce que l'on appelle l'égyptologie

Les ouvrages à destination du grand public sur l'Égypte ancienne ne sont pas ce qui manque et quand, comme moi, on apprécie cette période, il n'est vraiment pas difficile de trouver de beaux livres sur ce sujet. Le risque étant, par contre, de tomber sur des publications qui racontent peu ou prou la même chose et utilisant toujours les même illustrations, ce qui n'est, heureusement, pas vraiment le cas pour celui-ci. En effet, ce livre tire son épingle du jeu sur deux aspects. Premièrement, comme indiqué dans le titre, il se focalise sur l'histoire de l'égyptologie, la partie consacrée à l'histoire de l'Égypte est donc assez succincte et l'on va plutôt parler des grandes découvertes ayant jalonné ce domaine ainsi que des travaux des différents explorateurs et scientifiques s'étant intéressé au pays des pharaons.

L'autre point intéressant et pas des moindre est la présence d'un certain nombre de fac-similés à l'intérieur de l'ouvrage reproduisant des documents d'archives que, pour le coup, on a assez peu l'occasion de voir. On retrouve ainsi par exemple une des premières cartes de l'Égypte réalisée par Paul Lucas en 1714, un extrait de la lettre de Champollion évoquant la première interprétation correcte des hiéroglyphes en 1822 ou bien encore des aquarelles représentant la découverte du Sérapeum par Auguste Mariette dans les années 1850. Nous avons donc droit à une iconographie riche et variée avec des documents que j'ai eu grand plaisir à parcourir.

J'ai donc trouvé que c'était un très beau livre sur l'Égypte et l'égyptologie, peut-être un peu court vu qu'il ne fait qu'une soixantaine de pages, mais qui compense cette faiblesse par la richesse de son iconographie et une présentation assez originale et même plutôt amusante.