Dashiell Hammett : une vie
de Diane Johnson

critiqué par Falgo, le 4 octobre 2022
(Lentilly - 83 ans)


La note:  étoiles
Très (trop?) détaillée
Dashiell Hammett (La faucon maltais et Sam Spade) est cet immense écrivain américain, créateur du roman noir, dont les livres sont bien critiqués sur ce site. Sa biographe a eu accès à une documentation impressionnante à la fois publique et privée et s'est entretenue avec Lilian Hellman, la dernière compagne de Hammett. Elle commence ce livre par une préface où elle traite des relations entre le biographe et les personnes qui ont connu le héros de son vivant. Ces lignes sont passionnantes et elle les conclut en indiquant que la vision d'un biographe peut différer des opinions présentées par des témoins directs, relevant souvent d'autres points de vue que celui d'établir un portrait "exact". Depuis son enfance difficile, elle insiste sur les contradictions flagrantes qui l'ont accompagné toute sa vie. Elle en relate par le détail toutes les périodes: détective privé, premières amours, ,tuberculose, mariage, naissance de ses deux filles, vie dissolue, alcoolisme plus ou moins constant, deux engagements dans l'armée, procès pour communisme, relations avec Hollywood et le monde du cinéma, périodes d'abondance financière et de dèche. Elle relate la rédaction des différents textes, met en valeur les modalités de l'écriture et ses rapports avec la vie quotidienne. Elle cite de nombreuses correspondances privées et publiques et les met en perspective avec ses engagements et se dégagements. Il en ressort que la vie de l'homme et celle de l'écrivain ont des correspondances mais sont loin de coïncider, ce qui permet à la biographe de tenter de nous faire partager le mystère de l'écriture et celui des périodes creuses, les plus importantes puisque, décédé en 1961, il a cessé de publier en 1935. Il lui a suffi de 4 ou 5 romans et d'une petite centaines de nouvelles pour révolutionner la littérature de notre époque. Ce que la biographe tente de faire comprendre.