Inter-socialités. Le monde n'est plus géopolitique
de Bertrand Badie

critiqué par Colen8, le 24 juin 2022
( - 81 ans)


La note:  étoiles
Ces mouvements sociaux transfrontières
Il est temps de repenser les politiques étrangères des Etats élaborées à la suite des traités westphaliens du XVIIe. Toujours en vigueur dans les chancelleries et les institutions internationales celles-ci étaient conçues pour un cadre exclusivement européen fondé sur des principes et des valeurs largement remis en cause depuis les décolonisations, la fin de la guerre froide et celle de la bipolarité américano-soviétique. Il est temps de réduire en les coordonnant les tensions entre affaires étrangères et dynamiques sociales, les unes et les autres agissant au-delà de leurs territoires nationaux respectifs.
Comment justifier les rivalités antérieures de puissances quand s’est constitué depuis ces dernières décennies un tel degré d’interdépendances économiques, d’échanges culturels et scientifiques, de brassages de populations, de connexions numériques ? Il est temps de concevoir un autre référentiel donnant la priorité aux besoins sociaux fondamentaux, sanitaires, alimentaires, éducatifs, associant les acteurs non gouvernementaux à ces politiques publiques. C’est une condition sine qua non de sécurité internationale, celle qui permettrait de réduire les mouvements dissidents ayant opté pour la violence.