Alice au manoir hanté
de Caroline Quine, Cécile Roubio (Dessin)

critiqué par Koolasuchus, le 25 juillet 2021
(Laon - 33 ans)


La note:  étoiles
Une bien étrange demeure
Rien ne va plus au manoir des demoiselles MacLeod ! En effet des ombres mystérieuses apparaissent, des bruits étranges ou de la musique se font entendre au beau milieu de la nuit tandis que plusieurs objets semblent avoir disparu. A bout de nerf, les deux sœurs demandent à Alice d'enquêter sur ces événements. La jeune fille s'empresse évidemment d'accepter mais découvrir la vérité sur ce qui se passe dans cette vieille bâtisse ne sera pas une tâche facile...

Ce roman est le deuxième de la série des Alice, raison probablement pour laquelle il propose une intrigue assez classique mais restant efficace. En effet on devine assez vite ce qui va se passer ainsi que le dénouement mais cela n'empêche pas au récit d'être bien mené, sans temps mort et réussissant à instaurer une ambiance un peu angoissante, du moins suffisamment pour un roman jeunesse. On peut toutefois noter que, pour une fois, le père d'Alice, James Roy, a droit à des chapitres se focalisant sur lui alors que d’habitude son rôle reste assez restreint.

On sent tout de même bien que la série n'en est qu'a ses débuts car le caractère d'Alice n'est pas aussi affirmé qu'à l'ordinaire tandis que ses deux amies, Bess et Marion ne sont pas encore apparues, le nombre de personnages secondaires étant d'ailleurs assez restreint.

Même si je ne suis plus le lectorat cible de ce genre de roman j'aime bien encore me plonger de temps à autre dans une enquête d'Alice car je leur trouve toujours un certain charme. Celui-ci ne déroge ainsi donc pas à la règle, ce n'est certes pas la lecture de l'année mais cela reste divertissant et bien rythmé, je n'en demande donc pas plus.