Les foules de Lourdes
de Joris-Karl Huysmans

critiqué par Bookivore, le 21 juin 2021
(MENUCOURT - 38 ans)


La note:  étoiles
Les tribulations d'un catho à Lourdes
Paru en 1906, un an avant la mort de Huysmans, "Les Foules De Lourdes" est le dernier livre paru de son vivant. Ce n'est pas un roman, mais un essai, un long reportage en direct from le sanctuaire de Lourdes, écrit vers 1904 par un Joris-Karl Huysmans quelque peu, disons, circonspect devant ce qu'il conviendrait ironiquement d'appeler un barnum religieux.
Autant que je le dise tout de suite, je ne suis pas religion du tout. Les oeuvres catholiques de Huysmans, celles de la fin de sa vie (il est mort jeune, 59 ans...), je les adore, mais pas parce qu'elles parlent de religion. On y retrouve le style huysmansien, si fluide et en même temps si érudit, cette verve quelque peu cynique. Après, je dois dire que la première fois que j'ai lu ce livre, "Les Foules De Lourdes", j'étais circonspect. J'avais peur de tomber sur un livre cul-bénit. Mais en fait, ce livre est plus un programme de démolition de Lourdes qu'autre chose.
J'exagère.
Huysmans était, dans la fin de sa vie, TRES croyant, il se fera oblat (moine laïc) à la même époque. Dans ce livre, il le dit direct (début du chapitre 2) : Lourdes n'est pas un endroit qui l'intéressait des masses. Ce qui, avant 1858 (année des premières apparitions de la Vierge à Bernadette Soubirous), n'était qu'un trou paumé est désormais devenu un des lieux saints les plus connus, importants et visités d'Europe, du monde même. En 1904, moins de 50 ans après, c'était déjà quelque chose, avec ses deux basiliques (à l'époque).
Huysmans se moque ici allègrement du style pictural et architectural, démontant bien comme il faut la station du Calvaire, la statue de la Vierge, les tableaux atrocement peints...
Huysmans le dit, pour un catholique fervent, pratiquant, ce n'est pas le lieu à visiter. Rien que le fait de se confesser peut durer des plombes, devant l'invasion de pèlerins qui entraînent des files d'attentes devant les confessionnaux !
L'auteur, en revanche, ne critique pas l'afflux de pèlerins malades, d'handicapés (il en parle longuement), en quête de guérison, et s'interroge sur quelques miracles survenus à Lourdes, notamment durant son séjour. Il ne cherche pas à comprendre ce qui est incompréhensible, reconnaît que pour un laïc, ça peut sembler énorme et invraisemblable, mais lui a vu ce qu'il a vu.

Sublimement écrit (Huysmans, quoi), ce livre est passionnant de bout en bout, même si le sujet n'intéressera peut-être pas forcément tout le monde au premier abord. Moi, en ce qui me concerne, je n'étais pas très chaud, au départ, pour lire ce livre, c'est mon amour pour Huysmans et mon désir de tout lire de lui qui m'a fait me décider. Arrivé au troisième chapitre, déjà, j'étais conquis, malgré mon désintérêt pour la religion (je n'entre dans les églises que pour les visiter, généralement).