Les nouvelles aventures de Bernardine Pougnotte et Casimir Dupiquet
de Georges Rem

critiqué par Catinus, le 4 mai 2021
(Liège - 69 ans)


La note:  étoiles
Le grand délire
On retrouve ici nos deux héros. Casimir a abandonné sa courte carrière footballistique. Il a pris du poids, et tient une taverne en banlieue liégeoise « L’international », en clin d’œil à son passé sportif. Il organise, en ce lieu, des rencontres de boxe, de catch. Mais c’est en enfourchant un vélo que nous allons assister à ses prouesses cyclistes pimentées par les extravagances de son entraineuse Bernardine Pougnotte.
Un roman délirant à souhait. Bon, en même temps, ce n’est le livre du siècle …

Extraits :

- (L’histoire débute ) près de la prison Saint-Léonard au café « On est mieux ici qu’en face ».

- Le savant professeur Aristobulus Ursiclosse, de l’université de Julémont, a analysé la salive de l’avocat Pêlète et y a découvert les dangereux bacilles de la maladie des clapettes ( Clapettus inextinguibilis).

- Vous n’êtes pas sans ignorer que le « harlaque » ment par plaisir et par maladie. Il a tout vu, tout entendu, tout compris.