Les ingénieurs du chaos
de Giuliano Da Empoli

critiqué par Colen8, le 21 janvier 2021
( - 80 ans)


La note:  étoiles
Invasion de robots politiques orwelliens
Quelques éminences grises ou flamboyantes, successeurs des fameux « spin doctors » ont compris avant les autres le pouvoir du marketing personnalisé pour canaliser les esprits. Le marketing digital renforcé par les algorithmes à l’œuvre depuis une quinzaine d’années se déploie à grande échelle dans nombre de pays. Il a recruté en masse des forcenés des jeux vidéo en ligne, moyen on ne peut plus efficace pour devenir les trolls chargés d’entretenir le buzz. Ce mécanisme puissant agrège les mouvements contestataires de toutes obédiences, principalement ceux des extrémistes avant de les phagocyter, pour partir à l’assaut des démocraties représentatives. Il harponne solidement les électeurs en leur servant individuellement les réponses appropriées à leurs attentes.
Plus besoin de programme ni de cohérence, le mensonge permanent assaisonné de bribes de vérités suffit. La masse de données circulant sur les réseaux sociaux offre une connaissance inégalable de chaque individu. Partant de là il devenait facile de bâtir des systèmes de manipulation de l’opinion à l’insu des conseillers politiques cantonnés aux campagnes traditionnelles. La genèse du mouvement italien « 5 étoiles » est fort bien reconstituée ici pour éclairer et mettre en garde les prochaines victimes de ce qui s’apparente à une réelle invasion. En déjouant les sondages le Brexit, l’élection américaine de 2016, les victoires des populistes au Brésil, en Israël ou en Hongrie en sont l’illustration. Sous couvert de dégagisme à l’encontre de ceux d’en haut le populisme arrive au pouvoir et compte bien s’y maintenir, à moins qu’un antidote ne le rende inopérant.
Nb : les ingénieurs du chaos se réfèrent d’une part aux physiciens du XXème siècle qui ont dû renoncer au déterminisme des lois de Newton pour accepter même sans toujours les comprendre celles de la physique quantique, d’autre part à « l’effet papillon » de la théorie du chaos.