Sapiens - tome 1 (BD): La naissance de l'humanité
de Yuval Noah Harari, David Vandermeulen (Scénario), Daniel Casanave (Dessin)

critiqué par Nathavh, le 13 janvier 2021
( - 56 ans)


La note:  étoiles
un indispensable pour toute la famille
C'est une idée géniale de transposer l'essai mondialement connu de Yuval Noah Harari en roman graphique, l'occasion de le rendre accessible à tous. un indispensable dans la bibliothèque familiale, un livre qui plaira à tous, idéal pour les ados par exemple.

Dans son essai, Yuval Noah Harari nous fait découvrir l'origine de l'Humanité sous des angles différents, de l'origine du monde à la révolution agricole pour ce premier tome. Il nous présente l'Homme; Sapiens par la physique, la chimie et la biologie car l'Histoire Humaine en est la continuité.

Pour cette adaptation, il s'est adjoint David Vandermeulen pour le scénario, Daniel Casanave pour le dessin et Claire Champion pour la couleur.

C'est très agréable à lire, facile à comprendre, rempli d'humour, c'est une très belle réussite.
Apprendre en se divertissant que demander de plus ? Une très belle vulgarisation accessible à tous.

On commence par le tout début, le big bang, l'apparition des espèces en moins 2.5 millions d'années en Afrique, de l'homo Erectus au Sapiens ?

Mais pourquoi sur six espèces n'en reste-t-il qu'une seule ? La notion d'espèce, de famille ou de genre n'aura plus de secret pour vous.

C'est en s'interrogeant au début de l'Humanité que l'on peut comprendre notre psychologie, nos peurs, nos réactions, comprendre ce qui nous a façonné, modifié comme par exemple la découverte et domestication du feu, l'effet de la chimie et biologie, le fait que l'on mange cuit, la chaleur, la lumière.

C'est vers -70.000 que Sapiens quittera l'Afrique pour partir dans le monde, Pourquoi ?

C'est la révolution cognitive , homo sapiens est le seul animal social. C'est la création des croyances et des mythes. On apprendra aussi pourquoi Sapiens quittera l'Afrique pour voyager à travers le monde, comment étaient composées les familles à l'époque, les causes de la disparition des espèces, pourquoi l'homme chasseur cueilleur deviendra sédentaire et agriculteur. C'est le sujet du prochain volume.

C'est captivant, passionnant et nous offre beaucoup de réponses aux questions de l'évolution.

Un Indispensable.

♥♥♥♥♥

Les jolies phrases

Sapiens domine le monde parce que Sapiens est le seul animal sachant créer et croire en des histoires fictives... et dès lors que tout le monde croit aux mêmes fictions, tout le monde suit les mêmes règles et les mêmes normes.

Une réalité imaginaire n'est pas un mensonge.

Contrairement au mensonge, une réalité imaginaire est une chose à laquelle tout le monde croit. Tant que cette croyance commune persiste, la réalité imaginaire exerce une force dans le monde.

Bien sûr, ces histoires fictives, peuvent aussi causer beaucoup d'ennuis. La plupart des guerres de l'Histoire ont été menées pour des fictions.

Nous comprenons aisément que "les primitifs" cimentent leur ordre social en croyant à des esprits imaginaires. Ce que nous saisissons mal, c'est que nos institutions modernes fonctionnent exactement sur la même base ! "Arrêtez de couper les arbres. Vous allez fâcher les esprits de la forêt! Bien sûr, bien sûr ... Mais nous ne pouvons pas quant à nous contrarier les lois du marché, vous comprenez .."

En science, admettre l'ignorance est bien mieux que d'inventer des fictions.

Une bonne partie de l'histoire avec un grand H tourne autour de cette question : Comment convaincre des millions de gens de croire des histoires particulières sur les Dieux, les nations ou les sociétés anonymes à responsabilité limitée ? Quand ça marche pourtant, cela donne au Sapiens un pouvoir immense, parce que cela permet à des millions d'inconnus de coopérer et de travailler ensemble à des objectifs communs. Essayer donc d'imaginer combien il aurait été difficile de créer des états, des églises ou des systèmes juridiques si nous n'avions pu parler que de ce qui existe réellement comme les rivières, les arbres et les lions.

Les fictions sont très importantes, car elles nous permettent de coopérer. Si les gens ne croyaient pas en l'argent et aux entreprises, le réseau commercial mondial s'effondrerait. Si les gens ne croyaient pas aux nations, ils ne payeraient pas d'impôts... et il n'y aurait pas de systèmes nationaux d'éducation et de santé. Mais Sapiens ne devrait jamais oublier que les fictions ne sont que des outils ! Il les a imaginées pour le servir.

Pensez à nos propres phobies humaines. Beaucoup de gens ont peur des serpents ou des araignées mais personne n'a peur des voitures, alors qu'elles tuent beaucoup plus de monde que les serpents et les araignées.