Ceux qu'on aime
de Victoria Hislop

critiqué par Pascale Ew., le 14 décembre 2020
( - 53 ans)


La note:  étoiles
A lire !
Themis, une grand-mère d’apparence paisible raconte à deux de ses petits-enfants son passé tumultueux et caché. Elle qui a toujours refusé de parler politique devant ses enfants, par peur des déchirements et des dénonciations, s’autorise enfin à lever le voile de son histoire.
Après l’effondrement de leur maison lorsqu’elle était enfant, la maman de Themis est tombée en dépression et a été internée, et comme son père marin était absent la plupart du temps, leur grand-mère a élevé Themis avec ses deux frères et sa sœur. Hélas, cette famille se déchirait à cause de visions politiques diamétralement opposées et les disputes étaient incessantes. La population grecque a beaucoup souffert durant la deuxième guerre mondiale, puis la guerre civile et enfin la dictature des généraux.
Je ne connaissais pas bien l’histoire de la Grèce au siècle dernier, mais cette lecture m’a permis de me rendre compte combien ce peuple a souffert pendant de longues décennies. Et je comprends mieux également pourquoi la politique est si importante pour eux. Hélas, que de ravages à cause de ces disputes, que de violence ! Victoria Hislop réunit la grand Histoire avec la petite pour notre plus grand bonheur. J’avais lu d’autres romans de la même auteure, mais celui-ci fait partie des meilleurs.