1815-1870: La Révolution inachevée de Sylvie Aprile

1815-1870: La Révolution inachevée de Sylvie Aprile

Catégorie(s) : Sciences humaines et exactes => Histoire

Critiqué par Colen8, le 6 décembre 2020 (Inscrite le 9 décembre 2014, 79 ans)
La note : 8 étoiles
Visites : 427 

La France et les Français au XIXe siècle

De la fin d’un empire napoléonien à la fin d’un autre, tel est le cadre de cette période mouvementée. Vaincu les deux fois par des armées étrangères infligeant de lourdes indemnités de guerre, le pays est divisé entre aspirants à la monarchie et partisans de la république. Les monarchies se succèdent : légitimiste incarnée par les Bourbon (1815-1830), orléaniste de Louis-Philippe (1830-1848), impériale bonapartiste de Napoléon III (1852-1870).
Une éphémère Seconde République (1848-1851) présidée par Louis-Napoléon Bonaparte précède le coup d’état du 2 décembre (1851), suivi d’un plébiscite le reconnaissant comme Empereur des Français. Les multiples révolutions et autres insurrections de la première période (1815-1851) ont éclaté dans un climat d’opposition permanente des élites, de revendications pour une meilleure représentativité des classes moyennes, d’agitation pour des réformes du droit du travail émanant du peuple.
Tandis qu’à l’extérieur depuis le Congrès de Vienne (1815) qui a passablement érodé la grandeur passée de la France s’est installée une paix durable(1) les nations européennes bougent et se transforment :
- L’heure est venue pour les unes d’engager un parcours encore incertain d’unification (Italie, Allemagne, Suisse), pour les autres de conquérir leur indépendance (Grèce, Belgique, Hongrie) ou de le tenter avec moins de réussite (Pologne, Irlande).
- L’Angleterre est en passe de dominer le monde par son avance industrielle et par l’étendue de son empire colonial sur tous les continents
- La Prusse va bientôt démontrer sa puissance militaire au détriment de la France
Pour rétablir l’ordre public, mais aussi impulser le monde économique vers la modernité (grands travaux, industrialisation, lente ouverture au libre-échange), l’Empereur impose une politique autoritaire. Encouragé par la prospérité et par l’opinion publique il en vient à une démarche plus libérale au fil des ans. Tout lui semble favorable au début 1870 après un nouveau plébiscite approuvé très largement par les ruraux. Il aura suffi des conséquences funestes de la dépêche d’Ems(2) et de la défaite sans gloire de Sedan pour faire disparaître le régime de Napoléon III du jour au lendemain, avant l’instauration d’une troisième République (1875). La victoire de la Prusse (1871) s’accompagne de la proclamation du Reich Allemand à Versailles. Les historiens d’aujourd’hui s’efforcent de réhabiliter l’œuvre du dernier monarque Français si décrié par ses opposants et leurs successeurs.
Plusieurs appendices, une cinquantaine de notices biographiques, des repères chronologiques suivent le texte principal dense et détaillé. Les appendices traduisent les réflexions et les questions de l’historienne sur sa discipline. Elle suggère d’ouvrir ou d’approfondir des champs de recherche moins classiques, de développer les interactions et les connexions globales en s’évadant davantage du cadre purement national, d’élargir les sources aux productions littéraires ainsi qu’à la photographie naissante.
(1) Les conquêtes coloniales s’amplifient principalement vers l’Asie et l’Afrique.
(2) Consécutive à un désaccord de succession en Espagne, l’Impératrice étant espagnole.

Connectez vous pour ajouter ce livre dans une liste ou dans votre biblio.

Les éditions

»Enregistrez-vous pour ajouter une édition

Les livres liés

Pas de série ou de livres liés.   Enregistrez-vous pour créer ou modifier une série

Forums: 1815-1870: La Révolution inachevée

Il n'y a pas encore de discussion autour de "1815-1870: La Révolution inachevée".