Black Butler, tome 17
de Yana Toboso

critiqué par Koolasuchus, le 19 novembre 2020
(Laon - 31 ans)


La note:  étoiles
Le majordome est à la chasse
Le tournoi de cricket du Weston College se poursuit et pour le moment le match est serré entre la Green House et la Blue House, mais Ciel a plus d'un tour dans son sac pour mener son équipe à la victoire et ses adversaires ne sont pas au bout de leurs surprises. Sebastian quant à lui est à la poursuite de l'insaisissable directeur de l'établissement qui, aussi surprenant que cela puisse paraître, ne cesse ne lui échapper, mais qui peut donc bien être ce mystérieux personnage ?

Nous avons donc droit ici à la fin du match de cricket ayant débuté dans le tome précédent et plus l'on s'approche de la fin plus l'on gagne en intensité avec des retournements de situation pas possibles et des techniques incroyables, le tout saupoudré d'une bonne touche d'humour. Voilà donc un passage qui, certes, détonne beaucoup du ton habituel de la série mais qui tient sans mal la comparaison avec des mangas purement sportifs et sublimé comme d'habitude par des dessins magnifiques.

La seconde partie du volume permet toutefois de faire véritablement avancer l'intrigue. Ciel et Sebastian vont en effet enfin pouvoir s'approcher du directeur et peut-être découvrir ce qui est arrivé aux étudiants disparus, mais cette fois-ci c'est le jeune garçon, et le lecteur, qui vont être pris de court. Une partie des faits sont en effet expliqués et je dois bien dire que j'étais assez loin de m'attendre à cela, la fin du tome nous laisse cependant sur encore de nombreuses questions sans réponses et je suppose que le dénouement de toute cette histoire nous attend dans le prochain tome.

L'enquête se déroulant au Weston College prend donc ici un nouveau tournant bien plus ambitieux que l'on ne pouvait le supposer au début tandis que le match de cricket, bien qu'un tantinet trop long à mon goût, était quand même assez palpitant.