Migraine de l'âme : Jeux de mots contre les maux du Je
de Farrah Lee

critiqué par Farrah, le 23 octobre 2020
( - 51 ans)


La note:  étoiles
À fleur de peau-ésie...
Déjouer les maux entêtants, en les détournant, que du bon sens !
Ce jeu console bien des âmes, surtout celles si sensibles à la musique des mots.
Une dose de poésie et quelques traits d’esprit, c’est l’élixir rêvé pour soigner ces maudites céphalées.
C’est tout le propos de cet ouvrage en prose, qui propose une invitation au voyage, dans une oasis au milieu du plus beau des déserts, celui empli de vers et de chimères, au parfum de mystère.
Triste, dense et beau.
Suivez son tempo et entrez dans sa danse des mots !

L'auteure :
Farrah Lee est née en France. Entre deux traversées du désert, elle a vécu dans trois pays, et récemment a franchi la frontière suisse, pour se mettre au vert, dans la campagne jurassienne.
Esprit rebelle et vagabond, chimiste par déformation, chercheur dans l’âme et adepte de ses troubles, elle écrit depuis toujours dans un coin de sa tête, les jours de pluie ou de rage intérieure, quand l’alchimie des mots fait écho à l’arythmie des maux. Elle en joue avec brio.
Aujourd’hui, elle se livre un peu, dans ce recueil, qui rassemble quelques-uns de ses poèmes et autres textes, teintés d’humour caustique, un brin lucide, avec cette folle envie de les partager avec vous, chères lectrices et chers lecteurs.