Chroniques de l'espace
de Jean-Pierre Luminet

critiqué par Colen8, le 14 octobre 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Vivement la suite
La publication de ces 40 chroniques radiodiffusées l’été dernier a de quoi susciter bien des rêves et des vocations. La photo de la Terre prise de la Lune par la mission Apollo 8 (Noël 1968), la prise de conscience de sa vulnérabilité extrême n’a-t-elle pas été l‘une des sources de la pensée écologique ? Connaître mieux la formation du système solaire, celle des systèmes planétaires, le rôle joué par les collisions d’astéroïdes dans l’ensemencement des corps célestes en molécules biochimiques sont parmi les objectifs de l’exploration spatiale dont les retombées économiques à terme ne font de doute pour aucun astrophysicien.
La rivalité des deux blocs de l’après-guerre, la menace d’un troisième conflit mondial, nucléaire celui-là, a sans doute été neutralisée grâce à la course à l’espace. Les coups de tonnerre des succès soviétiques des premières années ont forcé la réaction américaine jusqu’à l’extraordinaire et inoubliable alunissage de la capsule Apollo 11 (juillet 1969) relayé en direct à la télévision pour 600 millions de téléspectateurs. Depuis lors l’exploration de notre environnement spatial s’est poursuivie vers les planètes solaires et au-delà. La vie des mois durant d’astronautes dans les stations orbitales Mir puis ISS sont une façon de préparer une future installation permanente sur la Lune avant l’envoi d’une mission habitée sur Mars.
Les télescopes spatiaux et autres détecteurs électromagnétiques couvrant toutes les longueurs d’onde du spectre ont permis d’enchaîner des avancées scientifiques spectaculaires et ouvert de nouvelles voies à l’astrophysique. Par exemple les ondes gravitationnelles produites par la fusion de deux trous noirs, la découverte et l’analyse de la composition de milliers d’exoplanètes, les mystères de la matière noire, mieux encore ceux de l’énergie sombre qui a pour effet d’accélérer la dilatation de l’Univers !