Une brève histoire des maths
de David Berlinski

critiqué par Colen8, le 25 septembre 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Pour amuser la galerie
Encore une histoire ! Archi connue après les longues années passées de l’école à la terminale et par la littérature scientifique existante celle-ci vaut la lecture sans hésitation. Mathématicien rigoureux sans conteste, David Berlinski est philosophe à ses heures, mais aussi excellent conteur en truffant son récit d’analogies poétiques pour faire comprendre les notions les plus abstraites, sans recourir à trop de formules ni d’équations. Il y ajoute des anecdotes biographiques pittoresques, accrochant habilement le lecteur à coups de réflexions hilarantes pas nécessairement hors sujet. Sa prose est servie par une excellente traduction.
En effet nul n’ignore les très illustres précurseurs de l’Antiquité : Pythagore et son théorème du carré de l‘hypoténuse, Euclide et ses éléments. Leurs successeurs auteurs des plus fameuses découvertes défilent malgré le vide d’un millénaire correspondant à la période moyenâgeuse. La géométrie analytique mise en regard des fonctions fait découvrir une unité absolue entre la trigonométrie et les exponentielles. La théorie des groupes s’assimile comme un rien. Une histoire jamais finie qui voit de nouvelles branches apparaître génération après génération quitte à prendre dorénavant un cheminement de plus en plus abstrait.