La troisième race
de Poul Anderson

critiqué par Lolo6666, le 15 août 2020
( - 46 ans)


La note:  étoiles
Cohérent mais pas inoubliable
Quelle surprise que ce "La troisième race" de Poul Anderson. Je ne m'attendais pas à un tel récit après le phénoménal "Tau zéro" écrit 17 ans plus tard en 1970. Ou peut-être fallait-il que je m'y attende, puisqu'il semble assez logique qu'un écrivain fasse évoluer la complexité de ses productions.

L'auteur présente donc une histoire somme toute assez simple. L'ensemble se lit avec plaisir, sans difficulté. le sous-genre Alien conspiracy tient la route, mais n'imprimera pas ma mémoire. Malgré tout, j'avoue m'être pris d'affection pour l'Archonte martien Regelin et avoir suivi avec intérêt l'exode forcé des protagonistes, tandis que l'auteur ne parvient pas à dissimuler un épilogue que l'on sent poindre dans le dernier chapitre.

J'espérais pénétrer dans un univers plus sophistiqué, genre hard science, qu'Anderson sait rendre intelligible et j'ai parcouru une œuvre dans la même veine que "Les guetteurs des étoiles" de Silverberg.
Situé à des années lumière de "Tau zéro", c'est une déception.