Et c'est comme ça qu'on a décidé de tuer mon oncle
de Rohan O'Grady

critiqué par Mimi62, le 5 août 2020
(Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)


La note:  étoiles
Pas fastidieux... mais pas passionnant
Deux enfants, un garçon, Barnaby, et une fille, Christie, sont envoyés sur une île, pour y passer les vacances d'été, leurs parents ne pouvant s'occuper d'eux. Cette île n'a vu aucun enfant depuis des années. Leur arrivée va dont créer quelques animations, d'autant plus qu'ils sont assez turbulents.
Barnaby y a été envoyé par son oncle. Ce dernier sous un aspect très affable, cache une personne avide qui vise à s'approprier l'héritage dont Barnaby prendra possession à sa majorité. Si Barnaby venait à décéder, l'oncle deviendrait l'héritier. Barnaby perçoit tout cela et il comprend qu'il doit tuer son oncle avant que celui-ci ne le tue.

Le récit semble mélanger plusieurs histoires, plusieurs styles, comme si l'auteur avait hésité entre les diverses options. Tantôt on suit l'histoire des enfants, tantôt l'histoire des adultes mais sans que le lien entre les uns et les autres apparaisse clairement. On assiste à une juxtaposition d'histoires. Les personnages sont très caricaturaux. Le lecteur n'arrive pas à adhérer à l'un ou l'autre.
Les enfants sont peut-être ceux que l'on perçoit le mieux. Barnaby a très bien compris les intentions de son oncle, manifestant par là une réelle intelligence. Sa maladresse à expliquer son ressenti correspond bien à son âge.
Christie a aussi une certaine crédibilité et est un complément de Barnaby, elle est la seule qui comprenne le garçon.
A travers ce récit sont abordés plusieurs problèmes dont notamment la communication enfants adultes qui, à l'époque de l'écriture de ce récit (années 50) était très peu développée.
Il me reste un ressenti mitigé. Le fond est intéressant mais la forme manque de cohérence, de structuration. Une lecture non pas fastidieuse mais pas passionnante.