A la recherche d'Alice Love
de Liane Moriarty

critiqué par Dervla3012, le 28 juillet 2020
( - 14 ans)


La note:  étoiles
Un roman agréable mais très peu marquant : une lecture de détente
Mon appréciation mitigée de Neuf parfaits étrangers ne m’a pas pour autant dissuadée de persévérer avec cette auteure.

Brièvement : cette lecture a été plus satisfaisante que la précédente. Au départ, attirée par l’aura de mystère et de secrets qui semblait découler de ce livre, j’ai toutefois rapidement déchanté. Cette histoire évoque principalement les thèmes de l’acceptation de soi, du bonheur des petites choses et du Carpe Diem. Ce soudain revirement, quoique légèrement niais, n’a pas pour autant été désagréable : j’ai passé un bon moment et ai pu me préparer en douceur à une lecture plus exigeante.

La littérature « feel-good » est reposante mais globalement dépourvue d’intérêt profond. L’auteure sait manier les mots et son style est bon mais cela s’arrête ici.

À la recherche d’Alice Love n’égale par ailleurs pas encore le trio livresque évoqué plus haut. J’attendrai donc avec impatience les titres à venir, en espérant que le prochain sera de leur niveau !
Alice où es-tu ? 5 étoiles

Alice où es-tu ?

Alice fait une chute lors d'une séance de gymnastique en salle et devient amnésique (comme quoi j'ai peut-être raison de me méfier du sport).
Elle en oublie ses enfants et son passé. Elle sait qu'elle est mariée mais a oublié que ce mari devenait gênant et que le couple était en pleine procédure de divorce.
L'histoire s'articule autour du retour progressif de la mémoire et sans doute des vertus de l'oubli dans la vie conjugale. L'oubli et le pardon sont les clés de la longévité de la plupart des relations. Mais comme rien n'est vraiment simple avec cette auteure australienne l'histoire connaît des rebondissements.

Ce n'est pas par hasard qu'Albin Michel ait attendu dix ans pour publier la traduction francophone de ce curieux livre. Il a sans doute fallu attendre la renommée pour faire gober la pilule aux lecteurs !
J'aime beaucoup Liane Moriarty, elle parle des femmes comme nulle autre et j'éprouve une grande affection pour ses textes. Toutefois Alice n'a pas réussi à m’émouvoir.
Curieux mélange l'histoire de cette jeune femme active et sans soucis matériels avec les lettres que sa sœur adresse à son psy et le blog de la "grand-mère" ! Le tout forme un curieux trio auquel j'ai eu du mal à m'intégrer.

Monocle - tournai - 60 ans - 8 août 2020