Le Signal
de Maxime Chattam

critiqué par Seb, le 18 juillet 2020
( - 43 ans)


La note:  étoiles
Un bel hommage lovecraftien
Voici un roman de Chattam qui s’inscrit dans la lignée du 5ème règne et qui honore les maîtres de l’épouvante et de la SF avec une mention spéciale à HP Lovecraft, un de mes auteurs préférés. Quel plaisir de retrouver des références telles que Dunwich, Arkham ou Miskatonic. On y retrouve l’univers des villes refermées sur elles-mêmes avec une pléiade de personnages. Les quelques 900 pages se lisent bien et les dernières donnent une dose d’horreur assez marquée. Ne vous attachez pas aux personnages car la part belle est réservée aux non-humains.
Ce roman n’est pas un thriller mais bien un SF d’épouvante et c’est agréable de constater que dans cet univers-là Chattam s’en sort bien.