L'enfant au chat
de Torey L. Hayden

critiqué par Marvic, le 25 juin 2020
(Normandie - 62 ans)


La note:  étoiles
Rêve ou réalité
James Innes est psychiatre dans le Dakota du Sud. Un drame dans lequel sa responsabilité était engagée, l’a fait quitter New York où il exerçait, se séparer de son épouse Sandy, l’éloignant ainsi de ses deux enfants Mikey et Becky.
Associé à Lars Sorenson, un psychiatre local plus traditionnel, il a monté une petite unité de soins spécialisée en thérapies familiales.
Le jour où il rencontre Conor Mc Lachlan pour la première fois, l’enfant de 9 ans a été diagnostiqué autiste. Non verbal, il ne communique que par l’intermédiaire de son chat en peluche qu’il ne lâche jamais, n’émettant que quelques "miaou" ou onomatopées imitant des tirs de mitraillettes ou des moteurs de voiture. Alors qu’il était un petit enfant "précoce et brillant", après son deuxième anniversaire, des problèmes sont apparus puis un comportement hystérique rendant impossible une scolarité normale.
Mais James au fil des séances commence à douter du diagnostic posé.
Il rencontrera aussi Morgana, la petite sœur de Conor, née 3 ans après lui, enfant vive et très imaginative.
Ainsi que le père des enfants, Alan McLachlan, propriétaire d’un ranch dans les Black Hills, à la frontière du Wyoming. Père de trois grandes filles, il doute du handicap de son fils qui risque cependant de séparer les parents.
Car la maman est épuisée. Laura Deighton est une écrivaine de romans à succès. En conflit avec son époux sur le placement de Conor, elle trouve auprès de James, une écoute attentive. Au point qu’ils se rencontrent chaque mercredi soir et qu’elle raconte son enfance dans une famille d’accueil puis auprès de son père. Et c’est à James qu’elle confie combien son imagination est devenue envahissante notamment avec le personnage de Torgon, belle jeune femme d’une société tribale inventée dont elle est devenue la "benna", femme sacrée.
Là encore James va douter de la véracité du récit de Laura qui a l’art de "transformer l’imagination en réalité" .

Torey Hayden entremêle trois histoires tout aussi intéressantes dans ce long roman. Celle de Conor, ses progrès qui dévoilent les peurs, les inhibitions, les cauchemars, les stratagèmes mis en place pour survivre, où l’on suit attentivement chaque progrès.
L’enfance et la jeunesse de Laura, jalonnées de nombreux drames et trahisons.
Et puis curieusement, l’histoire inventée par Laura. La vie de Torgon qui doit quitter le peuple des Travailleurs dont elle est issue pour rejoindre le peuple Sacré.
Aucun ennui dans ses chapitres où l’autrice a pris soin de mêler des détails communs aux trois histoires, faisant cohabiter le récit d’une psychothérapie, avec celui d’une biographie et un récit totalement imaginaire voire surnaturel.
Premier livre lu, par hasard (confinement oblige) de Torey Hayden , celui-ci m’a fait passer un bon moment de lecture malgré quelques longueurs particulièrement dans le récit de Laura.