Un pont sur la brume
de Kij Johnson

critiqué par Ludmilla, le 25 mai 2020
(Chaville - 65 ans)


La note:  étoiles
Un court roman inclassable
Le fleuve de brume coupe l’Empire en deux. Quatre cents mètres séparent les deux rives, Procheville et Loinville. La traversée s’effectue par bac, la brume est corrosive et peuplée de créatures dangereuses, les pilotes de bac meurent jeunes…

Kit Meinem d’Atyar est architecte de l’Empire et a été nommé pour superviser la construction d’un pont sur le fleuve de brume.

« Le pont sur la brume » n’est un roman « de science-fiction » que pour la fameuse brume – sur laquelle on n’apprendra d’ailleurs pas grand-chose. Ce n’est que le contexte du roman, une aventure humaine de plusieurs années, des relations entre Kit Meinem d’Atyar et les habitants de Procheville et Loinville, les modifications que va apporter le pont sur la vie de tous…