Dictionnaire amoureux du Ciel et des Etoiles
de Xuan Thuan Trinh, Catherine Dubreuil (Dessin)

critiqué par Colen8, le 19 mai 2020
( - 79 ans)


La note:  étoiles
Grande évasion
Harmonie, musique, danse, expriment les émotions du célèbre astrophysicien dans ses nombreux ouvrages à destination du public profane marqués par une rigueur toute scientifique doublée d’une pensée métaphysique et spirituelle. En témoigne une fois de plus ce dictionnaire amoureux de l’infiniment grand, amoureux de l’infinie créativité de l’Univers toujours plus surprenante qui recèle encore tant de mystères.
La force de gravité préside au ballet cosmique de ces étranges objets qui peuplent l’Univers, dont la Terre, le système solaire, la Voie Lactée, les autres galaxies appartenant au même amas globulaire ne forment qu’une infime partie. L’architecture de l’Univers révèle une curieuse concentration de galaxies par endroits dispersées parmi d’immenses zones absolument vides ailleurs.
Il y a eu d’abord une fabuleuse accumulation de connaissances réunies par la succession de géants de l’astronomie utilisant les télescopes et les lois de la mécanique newtonienne. Celles-ci se sont enrichies depuis Einstein par celles encore plus stupéfiantes des astrophysiciens et leurs données transmises par les satellites et les sondes interplanétaires. Il reste néanmoins un abîme d’ignorance de questions non résolues :
- Que dire de la matière constituant l’Univers visible qui ne pèse guère plus de 0,5% de sa masse et de son énergie combinées ? Que sait-on de la matière noire ? de l’énergie noire ?
- Qu’est-ce qui détermine le temps ?
- Pourquoi la vie ? Pourra-t-on la découvrir ailleurs en dehors de la Terre? Quelle est notre place dans l’Univers ? et notre avenir ?
- Parviendra-t-on à cette Théorie du Tout cherchant à unifier la gravité avec les trois autres forces fondamentales sans remettre en cause tout l’édifice des savoirs actuels ?
En moins d’un siècle l’astrophysique est devenue une science théorique et pratique majeure promettant de longues et belles années aux chercheurs, ingénieurs et techniciens qui s’y engagent.