Ces montagnes à jamais
de Joe Wilkins

critiqué par Saule, le 7 juin 2020
(Bruxelles - 55 ans)


La note:  étoiles
Un grand roman américain
Dans notre imaginaire, le Montana c'est les grandioses paysages sauvages et les cow-boys, comme dans le film "Brokeback Mountain" ou dans le livre (génial) de Larry McMurtry, "Loneseone Dove", qui raconte la migration vers le nord de cow-boys vers les paysages montagneux du Montana. Dans "Ces montagnes à jamais" de Joe Wilkins, il est donc aussi question des montagnes du Montana, on peut dire que c'est le personnage principal. Mais ici l'auteur montre un portrait plus actuel de cette région des USA : des fermiers étranglés par la crise économique, les sécheresses, les emprunts hypothécaires. Des "rednecks" déclassés qui vivent dans des mobil-homes en travaillant dur sur des lopins de terres qui leur échappent, une délinquance qui se shoote à la méthamphétamine, des bars un peu sordides où les cow-boys se saoulent le vendredi soir.

Le livre est raconté du point de vue d'un jeune homme de 24 ans, Wendell, qui se voit confier la garde d'un jeune cousin mutique et traumatisé. Entre eux deux se développe une belle relation. Wendell est cependant rattrapé par son passé, son père ayant assassiné un garde forestier qui voulait l'empêcher de tuer un loup dans la réserve naturelle de Yellowstone.

Ce roman superbe illustre bien la polarisation en Amérique entre les gens plus éduqués, qui vont à l'université, comprennent les enjeux sociétaux et écologiques et les "cul-terreux" qui vivent à la dure, comme leur parents et grand-parents et qui estiment que la terre est à eux et que le gouvernement n'a pas à se mêler d'écologie et de protection de la nature. Tout ça dans les montagnes du Montana, région qui fait rêver. Un excellent livre sur l'Amérique d'aujourd'hui dans le Montana.