Dans la gueule de l'ours
de James A. McLaughlin

critiqué par CHALOT, le 8 mai 2020
( - 72 ans)


La note:  étoiles
suspense dans un milieu naturel splendide
« Dans la gueule de l'ours »
roman de James A. McLaughlin
traduit de l'américain par Brice Matthieussent
437 pages
éditions Rue de l'échiquier fiction
décembre 2020


Rice fuit, il est recherché par un puissant cartel mexicain.
Il a servi « loyalement » ces gens mais aujourd'hui c'est la rupture, il est devenu l'ennemi à éliminer.
Rice Moore se réfugie dans une réserve des Appalaches en Virginie.
Il y découvre un milieu naturel magnifique qu'il doit surveiller et défendre dans le cadre du travail qu'il se trouve sous une fausse identité.
Il doit faire attention et veiller à ne pas être retrouvé....
Certes, mais passionné par son travail, il se trouve face à un trafic .
Des braconniers tuent des ours pour récupérer les pattes et surtout les vésicules biliaires qui seront vendues en Chine.
Rice ne peut pas accepter ce massacre d'ours, il va s'y opposer en prenant des risques.
L'originalité de ce livre c'est de nous livrer un suspense palpitant accompagné de descriptions détaillées et vivantes du milieu naturel.
Ce n'est pas un pauvre homme sans défense, il est capable de braver l'ennemi, de faire face, que l'ennemi vienne du côté du cartel ou de celui des bandits.

Jean-François Chalot