Dictionnaire amoureux de la Science
de Claude Allègre

critiqué par Colen8, le 9 avril 2020
( - 80 ans)


La note:  étoiles
Aimons la science
Faire aimer la science au profane, la rendre à nouveau familière aux anciens élèves oublieux des enseignements du secondaire est l’objectif affiché ici par Claude Allègre qui se présente comme un non spécialiste pour n’en être que meilleur pédagogue. Le géochimiste de renom plus encore que géophysicien médaillé d’or du CNRS en 1994, ministre de l’Education nationale, de la Recherche et de la technologie de 1997 à 2000, est aussi connu pour ses positions controversées relatives au changement climatique.
Plus de 700 entrées sont répertoriées dans ce dictionnaire amoureux des sciences à l’exclusion des mathématiques et des sciences humaines. Elles reprennent à la fois les notions théoriques, l’histoire et les conséquences des grandes découvertes, entre la cosmologie et les quarks, sur la compréhension du vivant et les espoirs suscités par les thérapies géniques. Elles offrent des dizaines de courtes biographies de ces immenses savants ayant apporté leur pierre à ce glorieux édifice de connaissances et de techniques construit depuis les premiers questionnements de l’Antiquité, certains l’ayant payé de leur vie quand l’Eglise s’opposait à toute interprétation étrangère au dogme.