Le vent et le lion
de James McBride

critiqué par Yeaker, le 1 avril 2020
(Blace (69) - 47 ans)


La note:  étoiles
Un régal...ou presque
Alors OK Ce sont des nouvelles et des novellas, mais quel bonheur de lecture!
La première évoque le monde des collectionneurs à travers un jouet unique retrouvé par hasard dont le vendeur ne connait pas l'importance mais qu'on ne peut escroquer au risque d'invalider la vente devant les tribunaux, il y a aussi une novella sur les enfants d'un quartier défavorisé drôle et mordante à souhait qui est ma préférée.
Un bémol tout de même, le titre renvoie à la dernière nouvelle qui est un texte de jeunesse que j'ai trouvé assez mauvais. Cela permet de réaliser le chemin parcouru par l'auteur depuis mais il aurait pu s'abstenir de la mettre.