Traits d'union
de Murielle Magellan

critiqué par Alceste, le 7 février 2020
(Liège - 59 ans)


La note:  étoiles
Dans les coulisses de l'édition
Christine, secrétaire littéraire, a l’habitude de rencontrer les écrivains pour qui elle travaille dans le salon privé d’un café parisien.
A David Rochant, écrivain de grande renommée, elle présente David Kerrer, jeune écrivain qu’elle espère aider à démarrer. Christine est convaincue du talent de David. Mais sans soutien auprès d’un agent ou d’un éditeur, David doit se contenter, pour gagner sa vie, de faire le nègre pour des séries parfois douteuses. Rochant lit quelques poèmes de David. Subjugué, il promet de le recommander à son éditeur, un certain Sommet.
Christine est aussi la secrétaire de Marthe Dorval, auteure d’essais brillants. Lorsque Rochant l’apprend, il veut absolument la rencontrer. Elle fut sa maîtresse dix ans auparavant, mais alors qu’elle cherchait à s’en éloigner, lui ne l’a jamais oubliée. A Marthe aussi, Christine recommande David, et Marthe accepte tout autant de le soutenir.
Mais les retrouvailles de Rochant et Marthe vont faire capoter les beaux projets d’avenir qui s’offraient à David. Car lorsqu’il apprend que Marthe le trompa autrefois avec son éditeur Sommet, il quitte ce dernier sur-le-champ, se fichant par la même occasion de la promesse faite à David. Et comme Marthe veut se lancer dans le roman mais n’arrive pas à convaincre son éditeur, Rochant décide de la prendre sous son aile. Elle quitte donc également son éditeur, délaissant tout soutien à David.
David, désespéré, trouve consolation auprès de Christine, qui cède enfin aux fougueuses avances qu’il ne cessait de lui prodiguer. Quant à Rochant et Marthe, ils envoient David méditer sur les contrariétés de la vie et se relancent dans une nouvelle union.

La pièce lève le voile sur les coulisses du monde littéraire : pouvoir des agents et des éditeurs, usage de nègres, mercantilisme, jeu du piston, rivalités ou émulations entre auteurs. Mais elle pénètre plus intimement dans l’âme de l’écrivain.
Trois états de la vie d’écrivain sont ainsi incarnés par les personnages : morgue de l’écrivain arrivé, enthousiasme idéaliste du débutant, crise de confiance de celui qui est à un tournant de sa carrière. Le trait d’union entre ces trois stades, la médiatrice discrète et efficace, c’est bien entendu Christine, qui aura sa récompense dans l’amour de David.
Mais nous pénétrons aussi dans les coulisses de l’écriture : les discussions littéraires, la genèse d’une œuvre, les remords et repentirs de l’écriture, ce sont les arcanes de la création littéraire, du texte en train de se faire, qui nous sont rendus accessibles.
Le scénario ingénieux, dans lequel les espoirs et déboires du jeune David sont conditionnés par les aléas du couple d’âge mûr, ajoute encore à l’intérêt de cette brillante première pièce d’une jeune auteure.