Cheryl : Comme un coq en plâtre
de Sylvie Granotier

critiqué par Vinmont, le 23 janvier 2020
( - 46 ans)


La note:  étoiles
La pulpeuse du Poulpe
Un chien susceptible, un garagiste irascible, des clodos refroidis, des shampouineuses échauffées, un cyclope amoureux, un dealer pété et un Poulpe emplâtré, dans le 3ème arrondissement, opportun aux assassins.
Qui se méfierait d'une petite coiffeuse, boucles platine, nylon rose et talons aiguilles? Quand son quartier se met à puer la rance et le roussi, Cheryl met ses mains au bout de ses bras, et c'est le grand ménage de printemps ! Poussez pas, y'en aura pour tout le monde !
Cheryl a 32 ans. Elle a un petit salon rue Popincourt. Cheryl aime le rose et les peluches.

Cheryl la pulpeuse aime d'amour Gabriel, son poulpe à qui elle n'ose pas demander de rester quand il part vers ses mystérieuses aventures. Mais comme elle est loin d'être une potiche, elle va peu à peu, devenir la rivale de son amant, marcher sur ses brisées et parfois lui souffler la vedette.

Un volet féminin des aventures du Poulpe avec celles de sa dame. A découvrir.