L'héritage
de Guy de Maupassant

critiqué par Catinus, le 23 janvier 2020
(Liège - 69 ans)


La note:  étoiles
Avec délice
M. Cachelin est employé au Ministère. Or il se fait que sa sœur célibataire Charlotte est très riche et que sa fille, Coralie, est à marier ( c’est cette dernière qui héritera un jour de la fortune de Charlotte). Or il se fait qu’au Ministère, Cachelin est amené à côtoyer M. Lesable, employé modeste. Invitation est lancée et bientôt les tourtereaux se marient. Voilà ti pas que la vieille et riche Charlotte décède. Le notaire ouvre le testament : l’héritier(e) sera l’enfant de la jeune épouse … ou ne sera pas. Qu’à cela ne tienne : rien de plus facile que de faire un enfant. Pas si sûr …

Tout cela se lit avec délice. A ne pas louper la description de l’atmosphère au Ministère. On eut - peut-être - espéré une fin un peu plus coquine venant de Maupassant. Mais nul n’est parfait !