Mutafukaz Tome 01 : Dark Meat City
de RUN

critiqué par Sotelo, le 6 janvier 2020
(Sèvres - 37 ans)


La note:  étoiles
Un melting-pot délirant.
Angelino et sa tête noire toute ronde, ainsi que son pote Vinz au visage de tête de mort, sont deux losers vivant dans un hôtel miteux, passant leur temps devant la télé et ne vivant que de petits boulots. Un jour, Angelino a un accident en livrant des pizzas et depuis il a d'étranges visions. Certaines des personnes qu'il croise dans la rue lui semble posséder des ombres étranges, en forme de Batman... C'est le début d'une histoire délirante, qui mêle extraterrestres, guerre des gangs, des "men in black" tueurs, des catcheurs fous... Vous l'aurez compris, "Mutafukaz" est un immense délire puisant son inspiration dans les "pulps" américains et la pop-culture, alignant les références comme des perles avec un plaisir jubilatoire. Et si en plus vous ajoutez à tout ça une maîtrise graphique évidente, Run modifiant son style à chaque chapitre pour notre plus grand bonheur, sans parler des nombreuses séquences d'action nerveuses vraiment saisissantes et spectaculaires, il ne reste plus qu'à tirer son chapeau et à se ruer sur la suite !