Les Schtroumpfs, Tome 14 : L'aéroschtroumpf
de Peyo

critiqué par Koolasuchus, le 31 décembre 2019
(Laon - 31 ans)


La note:  étoiles
Lalilalilala !
Avec cet album ce ne sont pas moins de cinq histoires de Schtroumpfs que nous livre Peyo. Dans la première, qui donne son nom à ce recueil, nous suivons le Schtroumpf volant à bord de son dernier joujou, un avion inventé par le Schtroumpf bricoleur tandis que les suivantes mettent respectivement en scène Gargamel essayant de capturer les Schtroumpfs en retournant leur gourmandise contre eux, un mystérieux Schtroumpf masqué entartant tout le village, un chien se tapant l'incruste et enfin un Schtroumpf farceur en pleine remise en question.

Plutôt variées malgré la présence de Gargamel dans quatre histoires, elles sont également assez courtes et même si elles ont souvent de bonnes idées de départ on ne peut pas dire non plus qu'elles aient de grandes ambitions scénaristiques. On voit bien en effet que Peyo s'inspirait beaucoup de l'adaptation américaine en dessin animé réalisée par la société Hanna-Barbera (à qui l'on doit également Scooby-doo, Les Fous du volant ou bien encore Les Pierrafeu), que ce soit dans le format ou bien dans le ton. Même si cela a fortement participé au succès des Schtroumpfs dans le monde il faut bien reconnaître que les intrigues de cette adaptation étaient assez gentillettes avec, si mes souvenirs sont bons, une petite morale ainsi qu'un générique horripilant et qui reste en tête toute la journée une fois qu'on l'a entendu. Il faut dire aussi qu'à l'époque l'auteur était tellement pris par les divers projets liées aux Schtroumpfs que cela lui laissait peu de temps pour inventer de nouvelles aventures originales.

Encore une fois nous avons donc droit à un album qui reste assez amusant avec des histoires sympathiques et des idées intéressantes telle que l'intervention d'Homnibus, le magicien de Johan et Pirlouit, mais on reste quand même très loin de l'époque du « Schtroumpfissime » ou de la « Schtroumpfette ».
Un parfum d'enfance 8 étoiles

Un retour aux schtroumpfs... avec l'un des derniers albums signés par son créateur, Peyo.
Cet album comprend plusieurs histoires assez bien tournées et divertissantes. Si il n'y a pas de morale sur de grands sujets de société ou politique, le lecteur trouvera tout de même matière à commentaire avec notamment le rôle de la schtroumpfette dans la première historiette: particulièrement ingrate et cantonnée au rôle de potiche, Peyo aurait du sans aucun doute dû répondre de son approche misogyne.
Il n'empêche, on ne boude pas son plaisir à la lecture de ces petites histoires qui fleurent bon les parfums d'enfance.

Vince92 - Zürich - 42 ans - 30 juillet 2020