L'enfant des ravines
de Antoine Wauters

critiqué par Catinus, le 12 décembre 2019
(Liège - 68 ans)


La note:  étoiles
Très frais
Ce n’est pas donné à tout le monde de savoir écrire un récit de 33 pages, dans un petit format, qui vous séduise à ce point le cœur. Le gamin de 8 ans habite à Chanxhe (hameau de la province de Liège, tout près de Poulseur, Rivage). Il raconte ce qu’il voit, ce qu’il ressent, il est à fleur de peau. N’en disons pas plus.
Une p’tite autobiographie pleine de poésie.

Extrait :
J’ai donné la main à ma mère jusqu’à l’âge de douze ans, sans aucun sentiment de honte, et mon plus grand plaisir était de sentir l’odeur des crêpes qu’elle préparait pour nous les mercredis midi. Rien ne me plaisait autant qu’avoir la confirmation, par cette simple odeur de crêpes qui venait à moi sur le chemin du retour, que maman n’était pas morte en mon absence, ce qui était mon obsession. Je ne la trouvais pas dans la cuisine quand je rentrais ? Elle était morte. Elle sortait ? Morte. Elle montait peindre ou rêvasser dans l’atelier aux fleurs ? Morte. Je ne me suis jamais défait de cette peur.