City Hall, Tome 2
de Rémi Guérin (Scénario), Guillaume Lapeyre (Dessin)

critiqué par Koolasuchus, le 25 août 2019
(Laon - 31 ans)


La note:  étoiles
Suite un peu faiblarde
Après leur première confrontation contre Lord Black Fowl, qui ne s'est pas vraiment bien déroulée, Jules Verne et Arthur Conan Doyle sont bien déterminés à trouver l'identité de leur mystérieux adversaire et quel est son but. Toujours en compagnie de leur garde du corps, Amelia Earhart, ils décident d'aller demander de l'aide à une connaissance de Jules, maître dans l'art de l'illusionnisme, tandis que Lord Black Fowl, tenant Pierre Verne en otage, reçoit une aide assez inattendue.

J'avais été assez conquis par le premier tome qui permettait à l'histoire de bien se lancer d'où ma légère déception à la lecture de celui-ci qui a plutôt tendance à la faire stagner. En effet à part une ou deux petites avancées, on a surtout droit à du cabotinage entre Jules et Arthur sous les regards désespérés d'Amelia. Nous avons pourtant droit aux apparitions d'Harry Houdini et de Mary Shelley, mais ils restent encore trop en arrière-plan pour le moment et il va probablement falloir patienter pour en savoir plus sur eux car l'un comme l'autre sont fortement nimbés de mystère.

Il y a tout de même quelques bonnes scènes, notamment celle où l'on voit Harry pour la première fois, tandis que le dernier chapitre relance fortement l'intrigue mais dans l'ensemble je pense que l'on est ici dans un tome de transition et sans être mauvais, il supporte assez mal la comparaison avec le premier. J'espère donc que la suite saura rattraper cela et fera véritablement avancer l'histoire.