La fille qui brûle
de Claire Messud

critiqué par Deleatur, le 26 juin 2019
( - 51 ans)


La note:  étoiles
Une chronique déchirante
Julia et Cassie se connaissent depuis toujours. Elles savent tout l'une de l'autre et se fraient ensemble leur chemin vers l'adolescence.
Et puis elles grandissent, ne sont plus dans la même classe, se font de nouveaux amis et s'éloignent peu à peu. Élève studieuse et brillante, Julia se prépare pour le concours d'éloquence. Cassie, dont l'environnement familial est plus chaotique, semble au contraire s'ingénier à adopter de mauvaises fréquentations. Julia observe, impuissante, son amie de toujours s'éloigner et se transformer en quelqu'un qu'elle ne reconnait pas. Jusqu'à ce que Cassie disparaisse.

Claire Messud nous livre une chronique fine et amère d'une amitié d'enfance d'une grande pureté mais qui résiste mal aux assauts du temps. Ce court roman m'a fait penser à Une Amie prodigieuse à la fois par la qualité de l'écriture, par la justesse psychologique, et par le sens du détail dans la description du quotidien des jeunes filles. Que cette histoire se passe à l'ère des réseaux sociaux lui apporte une qualité supplémentaire, une actualisation de thèmes éternels. Messud parvient à garder la même tension tout au long du récit, et termine sur une note amère mais riche.

Rien à reprocher à ce petit bijou !